Sur la route, en dehors des piétons, les usagers les plus exposés sont sans aucun doute les cyclistes. Et quand on vit dans une grande ville et qu’on utilise un vélo pour ses déplacements, il n’est pas rare de se faire frôler de près par un bus, qui par sa masse et le vent produit peut vous surprendre et vous déstabiliser.

Un problème qui semble avoir donné une idée à la ville de Cariacica, au Brésil. Dans cette agglomération de 300 000 habitants, le service des transports de la ville a en effet proposé une journée de formation un peu particulière aux chauffeurs de bus. L’objectif ? Rappeler leur obligation de maintenir une distance de sécurité minimale de 1,5 mètre avec les cyclistes.

Pour se faire, des vélos ont été fixés au sol au bord d’une route d’essai. Les chauffeurs de bus de la ville les ont utilisés alors que leurs collègues les frôlaient avec le bus en ne respectant pas les distances réglementaires. Le but était évidemment de leur faire ressentir le stress que peuvent avoir les cyclistes dans ce genre de situation.

Autre  vidéo

Si l’opération peut paraître extrêmement brute et dangereuse, il faut avouer que l’idée de responsabiliser avec une expérience aussi immersive doit être sacrément efficace ! Il ne reste plus qu’à faire la même chose avec les automobilistes un peu trop collant… 😏

Enfin, si vous êtes un aficionados des affrontements cyclistes vs. automobilistes sur les routes, alors on vous conseille ce petit gant de cyclisme avec un smiley pour calmer les tensions avec les autres usagers.

Crédits : Ville de Cariacica

Crédits : Ville de Cariacica

Crédits : Ville de Cariacica

Imaginé par : Ville de Cariacica (Brésil)
Source : youtube.com

Vous aimerez aussi

Plus d’idées dans Les idées