Restons connectés

Ce photographe s’amuse à retrouver les lieux des pochettes d’albums

Publié il y a

le

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Le photographe anglais Alex Bartsch s’est amusé à retrouver les lieux où ont été photographiés les pochettes vinyles de reggae célèbres. Un travail de fourmi qui lui a demandé 20 ans de travail, passés à parcourir les rues de Londres pour photographier des dizaines d’albums en les superposant sur le paysage.

L’artiste dont nous allons vous parler aujourd’hui a une vraie passion pour la musique, que l’on peut même qualifier d’historique. Alors qu’il était enfant, le photographe anglais Alex Bartsch a fait la rencontre de Bob Marley grâce à son père. Dès lors, il est devenu fan de reggae et s’est mis à collectionner des disques d’artistes venus du monde entier dans le cadre d’une véritable “expérience musicale”.

Alex Bartsch possède aujourd’hui une impressionnante collection qui contient notamment des vinyles de reggae anglais issus des années 1967 à 1987. Mais là où la passion de l’artiste nous intéresse, c’est qu’il a développé autour des pochettes de vinyles un véritable projet créatif qui force le respect.

Alex Bartsch s’est en effet amusé à retrouver les lieux où ont été photographiées les pochettes de vinyles de reggae célèbres à Londres. Ce travail impressionnant lui a demandé de nombreuses années (plus de 20 ans) à parcourir les rues de Londres pour photographier les pochettes en les superposant au paysage, et le résultat est tout simplement impressionnant.

Un travail de titan qui semble irréalisable tant certaines pochettes d’albums font référence à des lieux quasi impossibles à retrouver sans enquêter plus profondément sur les coulisses de la création des albums. Pour en savoir plus sur Alex Bartsch et découvrir l’intégralité de ses photos de pochettes, on vous invite à vous rendre sur son profil Instagram.

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch

Le photographe Alex Bartsch a passé 20 ans à retrouver les lieux des pochettes d'albums

Crédits : Alex Bartsch


Imaginé par : Alex Bartsch
Source : boredpanda.com

Advertisement

Cet enseignant motive ses élèves en dessinant au tableau des personnages de dessins animés

Publié il y a

le

Idée détectée par

Au Japon, l’enseignant Naohiko a eu une idée brillante pour motiver et inspirer ses élèves. Il use de ses talents pour reproduire sur son tableau noir des personnages connus de dessins animés pour créer des vrais petits chefs-d’œuvre à la craie.

Pas toujours facile quand on est professeur de réussir à capter l’attention de ses élèves. Néanmoins, la créativité peut se révéler être un formidable allié pour y parvenir, et ce n’est pas l’enseignant dont nous allons vous parler aujourd’hui qui va vous dire le contraire.

Naohiko est professeur d’art dans un lycée au Japon. À l’occasion de la journée annuelle dédiée aux sports dans son lycée, il a trouvé une excellente idée. Avec des craies traditionnelles, il s’est amusé à reproduire des personnages de mangas et de dessins animés sur son tableau noir pour surprendre ses élèves. Chaque illustration est également accompagnée d’un petit message d’encouragement à l’attention de ses élèves.

Et ce qui est encore plus fascinant, c’est que pour chacune de ses créations, il n’utilise que six craies de couleurs différentes. Et force est de constater qu’il reproduit à la perfection des personnages issus de dessins animés comme My Hero Academia, L’Attaque des Titans et même La Reine des Neiges. On vous laisse découvrir ci-dessous les illustrations étonnantes de Naohiko qui prouvent, une fois de plus, le formidable pouvoir de la créativité.

Enfin, dans le même esprit, on vous invite à découvrir notre belle compilation (plus de 13 millions de vues) sur ces huit initiatives de professeurs créatifs qui rendent l’école meilleure chaque jour.

Crédits : Naohiko

Crédits : Naohiko

Crédits : Naohiko

Crédits : Naohiko

Crédits : Naohiko

Crédits : Naohiko

Crédits : Naohiko

Crédits : Naohiko

Crédits : Naohiko


Imaginé par : Naohiko
Source : mymodernmet.com

Découvrir cette idée

À Séoul, ce café au décor insolite vous donne l’impression d’être dans une bande dessinée

Publié il y a

le

Idée détectée par

Installé à Séoul, plus précisément dans le quartier de Yeonman-dong, le Cafe 239-20 a la particularité de vous plonger dans l’ambiance d’une bande dessinée, car tout dans cet établissement donne l’impression d’avoir été dessiné à la main.

Si vous êtes un fan d’illustrations et de bandes dessinées, alors vous allez adorer le café dont nous allons vous parler aujourd’hui. Seul bémol : il faudra vous rendre en Corée du Sud pour le voir, car cet établissement hors du commun est localisé à Séoul, plus précisément dans le quartier de Yeonman-dong.

Créé en juillet 2017, le “Cafe 239-20” a la particularité de vous plonger littéralement dans un décor de bande dessinée en noir et blanc. C’est simple : des murs aux meubles, en passant par la vaisselle, chaque élément qui compose cet établissement surprenant donne l’impression d’avoir été dessiné à la main.

Grâce à son décor atypique, ce café rencontre un certain succès sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram où les touristes ne peuvent pas s’empêcher de poster des photos de leur découverte. Et pourtant, le lieu est plutôt petit. Il n’y a que deux tables à l’intérieur de ce café et quelques unes en extérieur. Malgré tout, on adore l’idée qui fera sans aucun doute le bonheur des amoureux de bandes dessinées, de comics ou de mangas. À découvrir plus en détails sur la page Facebook du Cafe 239-20.

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

CréCrédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20dits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20

Crédits : Cafe Yeonnam-dong 239-20


Imaginé par : Cafe 239-20
Source : cleeswanders.wordpress.com

Découvrir cette idée

Cette police d’écriture a spécialement été conçue pour les personnes dyslexiques

Publié il y a

le

Idée détectée par

Le designer néerlandais Christian Boer a imaginé une police d’écriture spécialement conçue pour simplifier le quotidien des personnes qui vivent avec la dyslexie au quotidien.

Connaissez-vous la dyslexie ? Derrière ce nom se cache un trouble neurologique spécifique de la lecture plutôt commun, puisqu’il toucherait selon l’OMS entre 8 et 10% des enfants (et trois fois plus de garçons que de filles). La dyslexie se présente comme un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit. Il se caractérise par de grandes difficultés dans la maîtrise de l’écrit, et touche aussi bien la lecture, l’écriture que l’orthographe.

Généralement, la dyslexie est acquise ou fait son apparition suite à une lésion cérébrale qui fait que souvent, les personnes touchées inversent les lettres et les chiffres. Mais comme pour toute maladie, il existe des solutions et si on vous parle de tout ça aujourd’hui, c’est parce qu’un designer néerlandais, lui même dyslexique, a apporté sa pierre à l’édifice pour aider les personnes qui vivent au quotidien avec ce trouble.

En 2008, Christian Boer, alors qu’il était étudiant à l’Université de Twente, a imaginé une police d’écriture spécialement conçue pour les personnes dyslexiques. Au premier abord, il s’agit d’une typographie comme une autre, mais en réalité, cette police cache des particularités plutôt intéressantes.

Crédits : Christian Boer

Chaque lettre, signe ou caractère est unique par rapport aux autres. Chaque lettre de cette police d’écriture a été conçue pour ne pas être confondue avec une autre, transformée par réflexion ou par rotation, comme c’est le cas avec les polices traditionnelles. Ainsi, une personne dyslexique risque moins de se tromper en utilisant cette police.

Elle a donc été conçue pour simplifier le quotidien des personnes qui vivent avec ce trouble, ce qui en fait une excellente initiative qui a littéralement révolutionné le quotidien des personnes dyslexiques. Une police d’écriture à découvrir plus en détails sur le site officiel de la “Dyslexie Font”.

Crédits : Christian Boer

Crédits : Christian Boer


Imaginé par : Christian Boer
Source : dyslexiefont.com

Découvrir cette idée