La durée de vie des avions est un sujet primordial pour les compagnies aériennes. Les passagers ne sont pas friands de voyager dans des avions datant des années 70 c’est pourquoi il faut savoir renouveler sa flotte. À titre d’exemple en Europe, la compagnie allemande Lufthansa conserve ses avions pendant 12 ans contre seulement 4 ans pour Ryanair.

Mais que deviennent les avions une fois à la retraite ? Dans le meilleur des cas ils sont désossés pour être revendus à la tonne, au prix de la matière première. Sinon, ils terminent leur vie dans des cimetières d’avions à ciel ouvert, notamment aux États-Unis. Et quand on travaille pour un constructeur, ce résultat de milliers d’heures de travail peut faire mal au cœur… sans parler de l’impact écologique que cela cause.

C’est pourquoi deux salariés d’Airbus ont eu une idée. Jérémy Brousseau, responsable qualité de l’A350 et Anaïs Mazaleyrat, employée à la transformation digitale, sont tous deux passionnés de meubles et d’avions. Début 2018, ils ont créé au sein d’Airbus une startup baptisée A piece of sky avec une ambition originale : recycler les vieux avions pour les transformer… en meubles design !

Lancée début 2018, la société identifie les pièces des avions susceptibles d’être réutilisées pour laisser libre cours à l’imagination de designers indépendants. Ces pièces sont partagées sur une plateforme collaborative et les designers font des propositions de créations. Ainsi, le nez d’un A350 s’est vu transformé en fauteuil lounge, la structure d’aile d’A340 en chaise design ou encore les équerres d’ailes du même avion transformées en pieds de table.

Ce fauteuil lounge est conçu à partir du nez d’un A350

Crédits : A Piece of Sky

Une initiative insolite et très intéressante qui, on ne va pas se mentir, risque de ne pas changer grand chose d’un point de vue écologique mais qui offre surtout à Airbus une petite touche de créativité qui va plaire aux amateurs de design.

Mais si toutefois vous êtes intéressés par vous procurer ces pièces, sachez qu’il va falloir être patient… et riche ! Le catalogue sera mis en ligne sur le site de la société le 15 avril 2019 et deux gammes verront le jour. Une première qui se veut accessible avec des prix entre 800 et 1000 euros et une autre avec des prix beaucoup plus élevé. À tire d’exemple, le fauteuil présenté ci-dessus (conçu avec le nez d’un A350) coûte plus de 7000 euros !

On attend donc impatiemment d’en découvrir plus sur les produits proposés par la société A piece of sky mais dont l’activité semble avoir de l’avenir. On estime que dans les vingts prochaines années, 12 000 avions finiront au cimetières dont la moitié seront des Airbus. Votre nouveau fauteuil de salon se trouve peut-être dedans. 😉

Le dossier de cette chaise est une structure d’aile d’A340

Crédits : A Piece of Sky

Les pieds de cette table sont des équerres d’ailes d’A340

Crédits : A Piece of Sky

Le miroir de cette coiffeuse provient d’un hublot d’A320

Crédits : A Piece of Sky

Cette table basse est conçue avec un hublot d’A320

Crédits : A Piece of Sky

Cette lampe est conçue à partir d’une bielle (pièce du moteur)

Crédits : A Piece of Sky

La structure de cette lampe est confectionnée avec des tuyaux en titane d’A350

Crédits : A Piece of Sky

Ce buffet de salon est construit à partir d’un fuselage d’un A320

Crédits : A Piece of Sky

Imaginé par : A Piece of Sky
Source : ladepeche.fr

Vous aimerez aussi