Restons connectés

Uber Eats joue avec les mots (et la data) pour illustrer ses commandes insolites

Publié il y a

le

Pour rendre hommage à ses consommateurs, Uber Eats a eu l’idée d’illustrer les commandes les plus insolites de 2017 avec des visuels minimalistes.

En quelques années, les applications mobiles pour se faire livrer à manger ont su conquérir le cœur des Français. Il faut avouer que c’est tellement simple : on rentre chez soi le soir, on lance l’application et on sélectionne un menu de son restaurant préféré pour se le faire livrer chez soi. Pratique, non ? Et parmi les grands noms du marché, on retrouve Uber Eats, la petite sœur du plus célèbre service de VTC, présente dans 23 villes françaises.

Lancée en mars 2016, l’application Uber Eats a pris en charge des milliers de commandes et forcément dans le lot, on en retrouve parfois des surprenantes : dîner romantique surprise, casse-croûte décalé, burger de fin de soirée ou encore pique-nique improvisé. Pour débuter 2018 comme il se doit, Uber Eats a eu l’idée de lancer l’opération #TableLesData en rendant hommage aux commandes les plus saugrenues des ses clients.

La marque s’est plongée dans ses data pour identifier les anecdotes et les commandes les plus insolites. De cette petite investigation est née une série de visuels originaux réalisés par l’agence Victor & Simon qui illustrent dans un style graphique minimaliste des moments originaux tels que :

  • 6 499 commandes en un an… Visiblement la Rue de la Soif a aussi faim”
  • “Chaque semaine, nos sushis parcourent 22 000 kilomètres à vélo, soit un tour du monde du Japon à vélo”
  • “37 mètres, c’est la plus courte distance pour une commande. Rassurez-nous, il pleuvait non ?”

On vous laisse découvrir les différents visuels de cette campagne print décalée ci-dessous. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’opération #ATableLesData et pour télécharger Uber Eats et commander vos prochains repas : cliquez ici.

Crédits : Uber Eats

Crédits : Uber Eats

Crédits : Uber Eats

Crédits : Uber Eats

Crédits : Uber Eats

Crédits : Uber Eats

Crédits : Uber Eats

Crédits : Uber Eats


Imaginé par : Uber Eats et Victor & Simon
Source : atablelesdata.com

Elle revisite la Belle et la Bête avec un projet photo sublime et effrayant

Publié il y a

le

Idée détectée par

L’artiste Chervona Vorona nous livre une interprétation photo incroyable de la Belle et la Bête avec une étonnante sculpture en papier mâché.

La Belle et la Bête est sûrement l’un des contes féériques les plus populaires au monde. Cette œuvre qui raconte la naissance d’un amour impossible entre une jeune femme et un prince devenu “Bête” a été imaginée au XVIIIème siècle par l’écrivaine Jeanne-Marie Leprince de Beaumont. Par la suite, la Belle et la Bête a été popularisée par Disney, ce qui a contribué à lui apporter le succès que nous lui connaissons aujourd’hui.

Quoi qu’il en soit, l’œuvre inspire les artistes et c’est notamment le cas de Chervona Vorona, une photographe d’origine ukrainienne fascinée par le monde fantaisiste des princesses. Cette dernière a eu l’idée de revisiter l’œuvre à sa manière en créant de toutes pièces une Bête étonnante à partir de papier mâché.

Crédits : Chervona Vorona

Son œuvre devient alors l’élément central d’un superbe projet photo, où Anhelina Pryma, une toute jeune princesse blonde, l’accompagne pour compléter le célèbre duo derrière l’objectif. En résulte un shooting magnifique, à mi-chemin entre le réel et la fantaisie, qui n’a rien à envier aux dernières productions cinématographiques de Disney. Alors oui, la Bête est ici beaucoup plus difforme et effrayante que dans l’univers Disney, mais le rendu final est assez extraordinaire et Chervona Vorona parvient à nous inviter, sans aucune difficulté, dans son univers fantaisiste.

On vous laisse découvrir ci-dessous le making-of de la sculpture en papier mâché. Et si vous souhaitez en savoir plus sur l’artiste, vous pouvez vous rendre sur sa page Facebook.

Crédits : Chervona Vorona

Crédits : Chervona Vorona

Crédits : Chervona Vorona


Imaginé par : Chervona Vorona
Source : boredpanda.com

Découvrir cette idée

Il synchronise une réaction en chaîne avec un classique de Tchaïkovski

Publié il y a

le

Idée détectée par

Il synchronise une réaction en chaîne avec un classique de Tchaikovsky

Le YouTubeur DoodleChaos a conçu une réaction en chaîne impressionnante synchronisée à la perfection avec la “Valse des fleurs” de Tchaïkovski.

Connaissez-vous la machine de Rude Goldberg ? Il s’agit d’un dispositif, imaginé par l’inventeur de même nom, qui effectue une tâche simple de manière délibérément complexe… et souvent spectaculaire. Aujourd’hui, nous allons vous présenter un travail artistique surprenant qui se base sur ce système bien connu.

Le YouTubeur DoodleChaos a en effet eu l’idée de créer une réaction en chaîne impressionnante et parfaitement synchronisée avec la “Valse des fleurs” de Tchaïkovski. Avec des petites formes géométriques en bois, il fait évoluer différentes petites billes le long d’un chemin très complexe. Mais comme si ça ne suffisait pas, DoodleChaos a eu l’idée de synchroniser cette petite épopée avec cette symphonie classique que nous connaissons tous.

Un travail impressionnant et spectaculaire qui force le respect et qui a sûrement nécessité de nombreux jours de travail. Pour information, DoodleChaos n’en est pas à son coup d’essai : on vous parlait par exemple il y a quelques mois de sa synchronisation parfaite entre le jeu LineRider et la mélodie “Dans l’antre du roi de la montagne” d’Edvard Grieg. Et si vous aimez les réactions en chaîne, on vous conseille également de découvrir les voeux créatifs de l’agence Mythologies en 2017 qui vont sûrement vous parler.

Il synchronise une réaction en chaîne avec un classique de Tchaikovsky

Crédits : DoodleChaos

Il synchronise une réaction en chaîne avec un classique de Tchaikovsky

Crédits : DoodleChaos

Il synchronise une réaction en chaîne avec un classique de Tchaikovsky

Crédits : DoodleChaos

Il synchronise une réaction en chaîne avec un classique de Tchaikovsky

Crédits : DoodleChaos

Il synchronise une réaction en chaîne avec un classique de Tchaikovsky

Crédits : DoodleChaos

Il synchronise une réaction en chaîne avec un classique de Tchaikovsky

Crédits : DoodleChaos


Imaginé par : DoodleChaos
Source : youtube.com

Découvrir cette idée

Ces artistes rendent leurs modèles invisibles en tricotant l’environnement

Publié il y a

le

Idée détectée par

Cet artiste rend ses modèles invisibles en tricotant l'environnement

Les artistes Joseph Ford et Nina Dodd ont eu l’idée de créer un projet photographique insolite dans lequel les modèles se fondent avec le décor.

Si vous trouvez que les photos avec des modèles qui posent devant un décor se ressemblent toutes et tombent souvent dans l’ennui, alors ce projet artistique risque de vous plaire. Imaginé par le photographe Joseph Ford et l’artiste Nina Dodd, Knitted Camouflage (c’est le nom du projet) surprend par sa créativité.

Si les modèles posent de manière assez classique, leurs vêtements eux ne le sont pas. Ils ont été tricotés par Nina Dodd en fonction de l’arrière-plan devant lequel ils se trouvent ! Ainsi, les modèles semblent se confondre avec le décor donnant une illusion de transparence par le camouflage très surprenant. L’artiste français Monsieur Chat a même participé au projet avec son célèbre chat jaune (voir photo ci-dessous).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Facebook de Joseph Ford ou directement sur son compte Instagram.

Cet artiste rend ses modèles invisibles en tricotant l'environnement

Crédits : Joseph Ford et Nina Dodd

Cet artiste rend ses modèles invisibles en tricotant l'environnement

Crédits : Joseph Ford et Nina Dodd

Cet artiste rend ses modèles invisibles en tricotant l'environnement

Crédits : Joseph Ford et Nina Dodd

Cet artiste rend ses modèles invisibles en tricotant l'environnement

Crédits : Joseph Ford et Nina Dodd

Cet artiste rend ses modèles invisibles en tricotant l'environnement

Crédits : Joseph Ford et Nina Dodd

Cet artiste rend ses modèles invisibles en tricotant l'environnement

Crédits : Joseph Ford et Nina Dodd

Cet artiste rend ses modèles invisibles en tricotant l'environnement

Crédits : Joseph Ford et Nina Dodd


Imaginé par : Joseph Ford et Nina Dodd
Source : designboom.com

Découvrir cette idée

Creapills vous fait découvrir les meilleures idées créatives d'Uber Eats, l'application qui vous livre vos repas préférés directement chez vous.