Située en Espagne, sur la côte Atlantique, la ville de Naron compte 40 000 habitants, dont 9 000 en état de surpoids et 3 000 considérés comme obèses. C’est un fait : la Galice est la région d’Espagne la plus réputée pour sa gastronomie souvent riche qui peut également se targuer d’avoir le plus fort taux d’obésité de toute l’Espagne.

Alors, la petite ville de Naron a eu l’idée de mettre en place un programme intelligent et pertinent visant à faire perdre du poids à ses habitants. Un programme initié en grande partie par Carlos Pineiro, un médecin généraliste de 63 ans qui a failli perdre la vie à 45 ans à cause d’un accident cardio-vasculaire dû à ses excès.

La ville de Naron s’est donc lancée pour défi de faire perdre 100 000 kg à ses habitants en 2 ans. Objectif : inciter les citoyens à se remettre au sport tout en chassant au maximum de leur alimentation la charcuterie autres calmars frits.

Et toute la ville semble se prêter au jeu, à l’image de 18 restaurants qui proposent désormais des plats moins riches avec un régime, non pas méditerranéen, mais atlantique, privilégiant les produits de l’océan. Le Docteur Pineiro s’exprime au sujet de ce projet de santé et des difficultés qu’il rencontre :

Ce n’est pas facile du tout de convaincre les adultes, de changer leur mode de vie. Au XXIe siècle, les gens oublient qu’ils sont conçus pour marcher.

Alors, pour parvenir à cet objectif, le médecin place beaucoup d’espoir dans les enfants. Des programmes de sensibilisation à l’obésité sont mis en place dans les écoles, notamment au centre Jorge Juan où les professeurs sont particulièrement motivés et impliqués dans le projet.

Mais au delà des 100 000 kg que la ville de Naron s’est promis de faire perdre à ses habitants, l’objectif du projet reste surtout d’inciter les habitants à adopter un style de vie sain pour freiner le développement des maladies chroniques. Une belle initiative qui devrait être démocratisée dans de nombreuses villes à travers le monde !

Crédits : AFP

Crédits : AFP

Crédits : AFP

Crédits : AFP

Imaginé par : Ville de Naron
Source : tdg.ch

Vous aimerez aussi

Plus d’idées dans Les idées