Installer son bureau sur une place de parking, y avez-vous déjà pensé ? Valentin Décarpentrie, un Français de 21 ans, s’est lancé et a aménagé son bureau sur une place de parking en plein centre-ville de Toulouse. Le jeune entrepreneur n’est resté qu’une heure sur place pour cette première expérience. Posté rue Antoine-Deauville, il a implanté son bureau, sa chaise et son ordinateur, en utilisant son smartphone pour accéder à internet. Le Français a même passé un appel sur Skype avec la webcam et le test “s’est super bien passé“, d’après Valentin.

J’ai payé 1,50€ pour heure. Et on peut mettre quatre postes de travail sans problème sur une seule place de parking “

Le jeune homme est satisfait de cette première tentative et a décidé de renouveler l’expérience aujourd’hui. Il a invité d’autres personnes à le rejoindre et cette fois, pour deux heures ! Le Toulousain souligne le fait qu’il a payé un ticket de stationnement et agit en toute légalité. Les automobilistes qui voulaient stationner ont trouvé ce gage suffisant pour chercher à se garer ailleurs. Les passants, eux, étaient “assez amusés” par la démarche.

L’immobilier est très cher et personne ne veut louer à une entreprise de moins de un an, même avec des garanties. Mais ce n’est pas un problème car avec le télétravail, on peut travailler d’où on veut.

Trouver un espace de travail est compliqué et relativement coûteux pour les nouveaux entrepreneurs. Alors certains payent des places de stationnement et y aménagent leur bureau pour travailler à bas prix.

Il s’agit en réalité de la nouvelle idée tout droit sortie des États-Unis. À San Francisco, où les prix de l’immobilier flambent, ce nouveau concept connu sous le nom de #WePark, fait un carton. Le Français a trouvé l’idée tellement cool qu’il a décidé de l’importer en France. À l’origine, l’initiative provient de Victor Pontis. Ce dernier, créateur de l’application ScooterMap qui référence les trottinettes électriques en libre-service, attire l’attention à travers ses tweets sur le fait qu’une place de parking peut être utilisée à de meilleures fins que ce pour quoi elle est prévue à la base : s’installer à cet endroit empêchera qu’un 4X4 polluant puisse en bénéficier.

À San Francisco, le télétravail est ancré dans les mœurs locales. Pourtant, le tweet du startuper a été partagé plus de 1 600 fois de par le monde. Il faut dire que le prix est imbattable : à 2,75$/h, soit 2,50€, difficile de trouver mieux. Néanmoins, rejoindre le mouvement #WePark risque d’être plus compliqué si la pluie s’invite au rendez-vous.

Et vous, que pensez-vous de cette initiative ?

Crédits : Valentin Décarpentrie

Crédits : Valentin Décarpentrie

Imaginé par : Valentin Décarpentrie
Source : twitter.com

Vous aimerez aussi