La Seine-Saint-Denis parodie Winamax pour sensibiliser contre les paris sportifs

À l’approche de la Coupe du Monde de la FIFA qui débutera le dimanche 20 novembre au Qatar, plus d’un tiers des Français prévoit déjà de parier de l’argent sur les matchs, dont 70% auraient moins de 35 ans. Alors pour sensibiliser aux conséquences parfois dramatiques que peuvent engendrer les paris sportifs, le département de Seine-Saint-Denis a dévoilé une campagne de prévention en détournant les accroches de célèbres marques de paris.

Lors de compétitions de si grande envergure, les paris s’envolent et génèrent des sommes colossales, qui pourraient atteindre au minimum les 530 millions d’euros uniquement pour la France d’après les estimations de l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ).

Les sociétés de paris sportifs n’hésitent donc pas à cibler le jeune public via les réseaux sociaux ou des campagnes d’affichage comme l’avait fait Winamax lors de l’Euro 2021 avec son message “Tout pour la daronne”, par la suite censuré par l’ANJ.

Le département a alors imaginé une campagne originale et bien pensée pour sensibiliser les jeunes qui y vivent et qui sont les premières cibles de ces entreprises. Il a utilisé les codes et l’argot urbain connus de la jeunesse en parodiant Winamax avec l’accroche “Retour chez la daronne” ou encore “Grosse mise, grosse perte, grosse galère” au lieu de “Grosse cote, gros gain, gros respect”.

En s’adressant directement aux principaux concernés, la Seine-Saint-Denis espère marquer les esprits et surtout interpeller la jeunesse face aux dangers des paris sportifs, à leurs dérives et à l’attractivité malsaine qu’ils peuvent susciter.

Crédits : Seine Saint-Denis
Crédits : Seine Saint-Denis

Les campagnes originales de Winamax

Crédits : Winamax
Crédits : Winamax
Crédits : Winamax
Crédits : Winamax
Crédits : Winamax
Crédits : Winamax
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires