Cette artiste s’incruste dans des peintures célèbres grâce au body painting

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

Les décisions de Donald Trump sont loin de faire l’unanimité aux États-Unis. On peut notamment souligner sa récente prise de position consistant à sabrer les fonds pour la culture et les arts. Une initiative qui a soulevé l’indignation chez de nombreux artistes. C’est notamment le cas de Trina Merry, une artiste spécialisée dans le body painting et basée à New York. Pour répondre à la décision du Président, elle a tout simplement eu l’idée de lancer le projet “Lust of Curency”.

Trina Merry a eu l’idée de “remasteriser” les tableaux les plus célèbres de l’Histoire en y incrustant à chaque fois un modèle en body painting. Elle a donc recréé les œuvres les plus célèbres, à l’image du fameux “Cri” d’Edvard Munch, avec des modèles camouflés grâce à la magie du body art.

Un projet étonnant qui a pour but de soulever un débat : quelle est la place de l’artiste dans l’oeuvre ? Qu’est-ce qui caractérise le succès d’une oeuvre : la valeur qu’on veut bien lui accorder ou le labeur du créatif à l’origine ? Quoi qu’il en soit, on aime beaucoup l’idée et on vous propose de consulter le portfolio de Trina Merry pour en apprendre plus sur son art.

“$127,500,000”

Inspiré par “Salvator Mundi” de L. De Vinci

Crédits : Trina Merry

$119,900,000

Inspiré par “Le Cri” d’E. Munch

Crédits : Trina Merry

$135,000,000

Inspiré par “Portrait d’Adele Bloch-Bauer I” de G. Klimt

Crédits : Trina Merry

$118,000,000

Inspiré par “Nu Couché” d’A. Modigliani

Crédits : Trina Merry

$179,400,000

Inspiré par “Les Femmes d’Alger” de P. Picasso

Crédits : Trina Merry

$200,000,000

Inspiré par “Number 17A” de J. Pollock

Crédits : Trina Merry
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires