Avec ce panneau, un maire de village “envoie balader” les touristes qui se plaignent du bruit

Quand on vit en ville, il faut savoir composer avec tous les bruits qui constituent l’écosystème urbain : les klaxons, les trains, les avions, les travaux, etc… Pas toujours facile. Et pourtant, la campagne recèle aussi son petit lot de contraintes en la matière.

Et oui, vivre à la campagne, c’est aussi accepter le bruit des coqs qui chantent, des tracteurs ou des chiens qui aboient. Si ça peut sembler au premier abord élémentaire et surtout largement supportable vis à vis des nuisances sonores en ville, ce n’est pas forcément le cas pour tout le monde, notamment pour les touristes qui n’en ont pas l’habitude et qui se retrouvent confrontés au problème lorsque la période des vacances arrivent.

Récemment, de nombreuses polémiques ont eu lieu se plaignant des “nuisances sonores” à la campagne. On a par exemple parlé par exemple du coq Maurice et de son fameux procès improbable car les touristes ne supportaient plus son chant matinal. Mais c’est dans le Gard, dans la commune de Saint-André-de-Valborgne, qu’un maire a eu une idée aussi simple que brillante.

Régir Bourelly, le maire de cette petite commune du sud de la France, a installé un panneau à l’entrée de la ville pour sensibiliser les touristes aux “nuisances sonores” associées à la vie à la campagne. Un panneau qu’il a partagé sur son compte Facebook et qui a généré, à l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de 36 000 partages. Il alerte, avec une touche d’ironie non dissimulée, sur les bruits que l’on peut rencontrer à la campagne : les coqs qui chantent tôt, les troupeaux qui vivent à proximité (dont certains ont une cloche autour du cou), des agriculteurs qui travaillent dur pour nourrir la commune… Une idée qui ne datait pas d’hier, comme il a pu expliquer à nos confrères de 20 Minutes :

L’idée du panneau m’est venue l’année dernière. Plusieurs touristes sont venus me chahuter parce que les cloches sonnaient, les chiens aboyaient et le coq chantait. Les gens ne supportent plus rien aujourd’hui ! On est à la campagne ici !

Une initiative simple, drôle et brillante, qui a le mérite de rappeler que vivre à la campagne, c’est aussi accepter un certain mode de vie. Et puis finalement, c’est toujours plus agréable d’entendre le coq chanter dans un village calme du sud de la France que des automobilistes s’énerver sur leur klaxon en plein cœur de la capitale, non ? On vous laisse seuls juges !

Crédits : Régis Bourelly

Imaginé par : Régis Bourelly
Source : facebook.com

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Avec plus de 3 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et 1,5 million de visiteurs uniques par mois, Creapills est le site francophone de référence sur la créativité.

Retrouvez chaque jour des idées inspirantes dans tous les domaines : marketing, arts, technologie et social.

Pour nous contacter, en savoir plus sur notre vision et nos services : cliquez ici.