Interdits de nus sur les réseaux, les musées de Vienne ouvrent un OnlyFans

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

À Vienne, en Autriche, les musées de la ville ont décidé de se rebeller contre Facebook et Instagram suite à leur censure pour avoir publié des œuvres d’art montrant de la nudité. Pour cela, l’Office du Tourisme de la ville a décidé de s’inscrire sur un réseau à la réputation sulfureuse.

En effet, pour faire la promotion de ses collections et ne pas risquer d’être à nouveau censuré pour contenu “dérangeant”, l’Office du Tourisme de Vienne a récemment annoncé avoir ouvert un compte OnlyFans.

Pour rappel, OnlyFans est réseau social fondé en 2016 où l’on doit payer un abonnement pour suivre le contenu des créateurs et qui a vu son nombre d’utilisateurs exploser lors du 1er confinement passant de 7,5 millions à 85 millions. Mais ce qui fait sa renommée, ce sont surtout ses contenus sexuellement explicites et ses règles très légères en termes de censure.

Pour annoncer son inscription sur la plateforme, l’Office du Tourisme a dévoilé un teaser énigmatique intitulé “Vienne se déshabille sur OnlyFans” (à voir ci-dessous) qui attise la curiosité en dévoilant certaines œuvres de nus publiées.

Et pour inciter les personnes à s’abonner à son compte, l’Office ne recule devant rien. Il a annoncé dans un communiqué que les 1ers abonnés recevront une Vienna City Card ou un billet d’entrée gratuit pour se rendre dans les musées de la ville. Une initiative maligne mais qui s’est une nouvelle fois heurtée aux restrictions des autres réseaux sociaux qui ont refusé le lien redirigeant vers son compte OnlyFans.

Une campagne marketing insolite et intelligente qui s’inscrit dans le mouvement #FixTheAlgorithm, lancé par des artistes pour dénoncer l’étrange modération des réseaux sociaux pour mettre en avant leur travail créatif. Un cas qui rappelle notamment la censure du célèbre tableau de Courbet “L’Origine du monde” par Facebook où un internaute s’était vu fermer son compte pour avoir publié l’œuvre sur son profil. L’affaire a été portée au tribunal et la justice a finalement donné raison à l’internaute.

Crédits : Office du Tourisme de Vienne

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] Pire : certains contenus parfaitement licites, culturellement indispensables, deviennent inaccessibles sur ces plateformes. C’est le cas d’œuvres exposées dans les musées de Vienne, dont certaines représentent des nus célèbres, qui sont régulièrement bannies à tel point que ces musées ont été obligés d’ouvrir une page OnlyFans… […]

trackback

[…] Pire : certains contenus parfaitement licites, culturellement indispensables deviennent inaccessibles sur ces plateformes. C’est le cas des peintures présentes dans les musées de Vienne, dont certains présentant des nus célèbres, qui sont régulièrement bannis à tel point que ces musées ont été obligés d’ouvrir une page OnlyFans… […]

trackback

[…] Pire : certains contenus parfaitement licites, culturellement indispensables deviennent inaccessibles sur ces plateformes. C’est le cas des peintures présentes dans les musées de Vienne, dont certains présentant des nus célèbres, qui sont régulièrement bannis à tel point que ces musées ont été obligés d’ouvrir une page OnlyFans… […]