Afin d’éveiller les consciences sur un sujet bien particulier, l’artiste Julien Nonnon s’est décidé à mettre sa technique à contribution. Spécialiste du vidéo mapping, il s’est lancé dans un projet ambitieux mais juste : défendre la cause des animaux en voie de disparition, grâce à des projections en pleine nature !

Le résultat ? Une tête de rapace ou de loup, projetée sur des falaises rocheuses de plusieurs centaines de mètres de haut. Et de superbes photos, donnant à ces paysages alpins, une allure presque irréelle et onirique.

À l’heure des nouvelles technologies, le “mapping” se fait de plus en plus remarquer. Que cela soit sur les Cathédrales en lumières de nos régions ou bien même lors d’événements culturels, ces projections se font souvent sur des monuments et font la joie des spectateurs émerveillés.

Inspiré depuis toujours par l’ambiance et l’univers des villes, Julien Nonnon est un “vidéo mappeur” qui n’a pas froid aux yeux. Armé de sa tablette graphique, d’un vidéoprojecteur et de son talent, il projette ses créations sur les murs et l’architecture urbaine. L’artiste se spécialise notamment en “street mapping”, où il donne vie à des œuvres empreintes de poésie et de tendresse, telles ses projections de personnages mi-humains, mi-animaux, durant ses Safaris Urbains. Il est aussi connu pour avoir projeté des couples s’embrassant sur les murs de Paris et ceux d’autres capitales. Avec Crying Animals, il aborde une nouvelle facette de cette discipline.

Mélangeant art et nature, l’œuvre est sensible et fascinante de beauté. Le projet est à l’origine inspiré par cette phrase : « Lorsqu’une espèce animale disparaît, on dit qu’elle s’éteint ». Lancé dans cette idée, il se fixe alors comme objectif de projeter, sur des falaises, les animaux de montagnes les plus menacés. Pour renforcer davantage son propos, il explique :

Par le caractère éphémère de mes fresques lumineuses, je souhaite sensibiliser le public au fait que la présence de ces animaux, dans ces espaces naturels, est réellement menacée.

Laissant les villes derrière lui, Julien partit arpenter les Alpes. Avec patience, il a pris le temps de bien identifier les lieux les plus propices au résultat souhaité. Et tout ça, dans un décor 100% naturel !

Cet artiste du numérique fait aussi écho à ces peintures, dans les grottes de Lascaux : à la manière de ces dessinateurs du passé, il remplace les pigments par la lumière et habille l’environnement d’images éphémères. Rien n’est laissé au hasard !

Des animaux géants sur des falaises alpines : une œuvre aussi poétique qu’engagée ✊

Pour tenter de rallier les jeunes à ce combat, Julien aimerait également organiser des rencontres entre les populations locales et les acteurs de la protection environnementale et animale. Un combat loin d’être fini, et qui sera encore celui de nos générations futures, malheureusement …

Alors on dit bravo à ce projet créatif et impressionnant, en espérant qu’il alertera un peu plus sur le sujet. Parce qu’on adore les initiatives de ce genre, surtout quand cela sert une cause ! Alors, n’hésitez pas à nous partager vos avis.

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Crédits : Julien Nonnon

Imaginé par : Julien Nonnon

Vous aimerez aussi

Plus d’idées dans Les idées