Parfois avec Creapills, on tombe sur des idées qu’on juge facilement comme très bonnes… ou très mauvaises. Et il y en a d’autres qu’on ne peut pas juger, ou plutôt qui ne se jugent que de manière personnelle.

C’est le cas de cette Canadienne qui a eu l’idée de se confectionner un tatouage à partir des cendres de sa maman décédée il y a quelques années. Sa mère est partie brutalement, du jour au lendemain, ce qui fut un épisode évidemment bouleversant. Et à l’occasion de la Fête des Mères 2017, elle est allée voir sa tatoueuse avec l’urne afin de récupérer quelques grammes des cendres pour les mélanger à l’encre utilisée pour faire le tatouage.

Le motif ? Elle a choisi des fleurs, dernier hommage à sa mère qui la suivra désormais “dans sa peau” pour le reste de sa vie…

Derrière cette expérience, une société (Mount Pleasant Group) qui semble officier dans la gestion de cimetières. Et c’est là que l’aspect émotionnel tombe un peu à l’eau à notre avis car, même si l’histoire semble vraie, l’exploitation de la mort à des fins commerciales a toujours une vue “opportuniste“. Même si, vous nous direz, ils n’ont pas d’autres choix étant donné qu’ils gèrent un cimetière…

Imaginé par : Mount Pleasant Group par l’agence Union
Source : youtube.com

Vous aimerez aussi

Plus d’idées dans Autres arts créatifs