S’il y a un endroit où Donald Trump aime bien passer du temps, c’est sans aucun doute sur Twitter. L’actuel Président des États-Unis s’y exprime sans retenue et il est particulièrement réputé pour ses tweets sulfureux qui sont très régulièrement sujets à controverses. Une aubaine pour un jeune artiste de 27 ans qui a eu l’idée de créer un véritable business à partir de ces tweets.

Sam Morrison est un publicitaire et un photographe basé à Los Angeles qui a eu une formidable idée pour gagner de l’argent tout en affirmant sa volonté de dénoncer, selon ses convictions, le caractère de Trump. En septembre 2017, Sam Morrison a lancé un site baptisé President Flip Flops commercialisant des claquettes dont la particularité est d’afficher les tweets contradictoires de Donald Trump.

En bref, le créatif a exploré de fond en comble le compte Twitter de Donald Trump pour trouver, au fil des années, des sujets sur lequel le milliardaire s’exprimait avant son mandat… puis les mêmes sujets durant son mandat. L’idée est alors très simple : il prend une paire de claquettes, il imprime un tweet de Trump sur la gauche et un autre tweet contradictoire au premier sur la droite.

Sam Morrison a réalisé trois gammes de claquettes qui abordent différents sujets qui ont fait l’objet de tweets de la part de Donald Trump : la guerre en Syrie, le Collège électoral des États-Unis et la question des origines de Barack Obama. En septembre 2017, Sam Morrison a donc réalisé 1000 paires de claquettes qu’il a commercialisées 30 dollars sur son site President Flip Flops. Tout son stock a intégralement été vendu en un seul mois… Et quand on questionne l’artiste sur son business et son rapport au Président Trump, la réponse est sans équivoque :

Parcourez les 40 000 tweets de Donald Trump et vous êtes certain de saisir beaucoup d’opinions contradictoires. C’est cette hypocrisie qu’il me paraissait important de souligner avec ce projet créatif.

À l’heure où les interventions du président américain sur Twitter ne laissent personne indifférent, ce jeune créatif a eu une brillante idée pour faire parler de lui. Un projet éphémère qui fait pourtant encore couler de l’encre sur le web plus d’un an et demi plus tard. Seule question qui persiste : a-t-il eu l’audace d’envoyer à Donald Trump l’une de ses paires de claquettes ?

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Crédits : Sam Morrison

Imaginé par : Sam Morrison
Source : businessinsider.fr