La discipline du street art n’a pas fini de nous étonner encore et encore. Cet artiste indien va vous impressionner en utilisant l’environnement pour modifier le sien et ainsi déchiffrer un message philosophique aux citoyens. Son œuvre suspendue et vertigineuse voit le jour grâce à de simples rayons du soleil qui font sortir de l’ombre une typographie parlante.

Dans le cadre de cette structure temporaire intitulée “Théorie du Temps”, l’artiste Daku a installé tout le matériel nécessaire à sa création à Panjim, dans l’état de Goa, situé en Inde. Un plafond placé au-dessus des piétons, criblé de lettres vides, permet de laisser traverser la lumière du soleil par un effet pochoir, projetant ainsi des phrases au sol.

Une manière originale et métaphorique pour Daku de s’exprimer sur le temps qui passe, symbolisé par les mouvements du soleil selon Platon. Obliques ou verticaux, les mots évoluent au rythme du soleil tout comme les journées qui défilent et ne se ressemblent pas car le temps change absolument tout. À l’image de cette mise en scène typographique de jeu d’ombres et de lumière qui se dévoilent ou disparaissent au fur et à mesure que les minutes s’écoulent, l’artiste s’exprime avec ces mots sur le sol :

Le temps fait des merveilles. Le temps passe. Le temps passe sur nous, mais laisse son ombre derrière. Le temps s’estompe. Le temps est une illusion. Le temps est maintenant. Le temps est un bon professeur. Le temps guérit toutes les blessures. Le temps se joue de vous. Les temps changent. Le temps est la plus longue distance entre deux endroits.

Le langage est un aspect qui est souvent retranscrit dans les œuvres urbaines de ce street-artiste. Daku a également été soutenue par l’association d’art public à but non lucratif St+art India. Vous pouvez découvrir ses œuvres sur son comte Instagram.

Crédits : Daku

Crédits : Daku

Crédits : Daku

Crédits : Daku

Crédits : Daku

Imaginé par : Daku
Source : instagram.com

Vous aimerez aussi

Plus d’idées dans Autres arts créatifs