Lors d’une soirée, un jeune anglais nommé William Armstrong a perdu son permis de conduire dans les rues de la ville de Cheltenham. Une mésaventure qui est sûrement déjà arrivée à bon nombre d’entres nous et qu’on ne réalise généralement que le lendemain matin… souvent accompagnée d’un léger mal de tête. Incapable de se souvenir où il a bien pu perdre ses papiers, William sent déjà venir le temps de l’administratif quand il reçoit un étrange courrier en son nom.

En l’ouvrant, il se rend ainsi compte qu’il s’agit des détails d’un vol en première classe qu’il aurait apparemment commandé direction Les Maldives. Toutes les données y sont : nom, prénom, adresse, date de naissance… aurait-il commandé ce vol lors de cette fameuse soirée ? En retournant le courrier, il s’aperçoit du montant total de près de 6 000 euros qu’il doit régler avant le 10 novembre 2017. On imagine alors une chaude sensation désagréable lui monter au visage.

Mais en retournant le verso, il découvre la vérité derrière cette supercherie. En réalité, il a perdu son permis de conduire devant une boutique Flight Centre dans le centre ville de Cheltenham et Steve, le responsable de cette dernière, a eu l’amabilité de lui rendre avec une pointe d’humour.

“On rigole 🙂 On a trouvé votre permis de conduire devant la vitrine du magasin et on a pensé que vous en aurez encore besoin. Pensez à nous pour vos prochaines vacances. Prenez soin de vous !”

Évidemment, cette histoire anecdotique peut prêter à faire sourire, mais sachez qu’elle a offert un véritable coup de visibilité à l’agence puisque le tweet de Will Armonstrong dont on a extrait les images a été partagé plus de 50 000 fois en 2 jours et aimé par plus de 130 000 personnes. Amis commerçants, l’honnêteté paye toujours… surtout quand on lui ajoute un peu d’humour et de stratégie marketing !

Imaginé par : Flight Center
Crédits : twitter.com

Vous aimerez aussi