Cette chaîne de boulangeries laisse ses clients décider du prix de la baguette

Dans la région des Hauts-De-France, le fondateur de l’enseigne de boulangeries Mamatte a eu une brillante idée pour lutter contre l’inflation et venir en aide aux populations les plus modestes. Comment ? En leur laissant choisir le prix de la baguette !

Si vous vous rendez dans l’une des enseignes situées à Amiens, Longueau ou Lille, ne soyez pas étonné si les vendeurs ponctuent votre échange par “Combien voulez-vous payer votre baguette ?”. Aucune blague en vue mais une réelle initiative bienveillante de la part du dirigeant, Maxime Lefebvre.

Durant un mois, il a décidé de réduire ses marges pour que le plus grand nombre puisse continuer de s’offrir ce produit de première nécessité dont les prix des ingrédients indispensables à sa confection n’ont fait qu’augmenter cette dernière année.

Jusqu’au 30 novembre prochain, les baguettes sont alors fixées à un prix minimum de 60 centimes d’euros pour tous et chacun peut rajouter ce qu’il veut et peut. Quelques jours seulement après le début de cette opération solidaire, les boutiques ont constaté que la majorité des clients donnait plus d’un euro et que seulement 20 à 25% d’entre eux ne payaient que le prix minimal.

Une initiative originale et positive qui offre un joli coup de projecteur sur l’enseigne de boulangerie qui a à cœur, de faire le bonheur de ses clients tout en régalant leurs papilles. Et parmi les marques qui ont imaginé des opérations insolites pour lutter contre la crise, souvenez-vous, Briochin avait détourné la courbe de l’inflation pour promouvoir son panier anti-inflation.

Crédits : Boulangerie MAMATTE
Crédits : Boulangerie MAMATTE

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
ilseplantent
ilseplantent
7 mois il y a

Sauf que ça rentre dans les actes anormaux de gestion, si personne ne l’a jamais fait c’était pour une bonne raison, tous les prix doivent être identiques entre les clients, ainsi que les remises accordées, un principe qui fonctionne aussi pour les prix entre pays européens d’ailleurs. Là en cas de contrôle fiscale ça va faire très mal…

bonny
bonny
6 mois il y a
Reply to  ilseplantent

Il y a du vrai là-dedans. Ça doit être légal si il y a un prix minimum affiché et que le client peut laisser plus. D’un point de vue comptable, ce plus doit faire l’objet d’une ligne à part.