Mais comment faisaient-ils sans Internet à l’époque ? On s’est tous un jour posé la question et l’artiste de rue Biancoshock a décidé de donner un élément de réponse dans une série de clichés qui nous prouve que nos chers réseaux sociaux et autres sites, aujourd’hui indispensables, existaient déjà bien avant leur apparition sur la toile, mais sous d’autres formes. Un projet qui date de 2016, mais qui nous plaît de vous repartager tant il n’a pas pris une seule ride…

Pour cela, Biancoshock a choisi Civitacampomarano, un petit village de 400 habitants au sud de l’Italie, très loin de la Silicon Valley et où internet se fait rare, très rare. Il s’est ainsi amusé à matérialiser Twitter sour la forme d’un banc au couleur du réseaux social, Whatsapp façon cabine téléphonique verte, eBay devient l’enseigne d’un magasin et le logo de YouTube garnit les chaises de la salle commune du club de sport du village.

L’envie de l’artiste était d’humaniser le numérique. Montrer que beaucoup de besoins, aujourd’hui souvent assouvis par des géants d’Internet, ont toujours existé dans les traditions, les échanges ou les rencontres, d’humain à humain. Malgré cela, il ne considère pas son action comme politique, mais plus comme un message social. À méditer donc…

Twitter

Crédits : Biancoshock

WhatsApp

Crédits : Biancoshock

Facebook

Crédits : Biancoshock

Wikipedia

Crédits : Biancoshock

eBay

Crédits : Biancoshock

WeTransfer

Crédits : Biancoshock

YouTube

Crédits : Biancoshock

RSS

Crédits : Biancoshock

Gmail

Crédits : Biancoshock

Tinder

Crédits : Biancoshock

Imaginé par : Biancoshock
Source : instagram.com