Restons connectés

Idées

Creapills était jury des Trophées Marketing ! Zoom sur les lauréats et leurs bonnes idées !

Publié il y a

le

Mercredi 6 mai, Creapills a été invité chez Facebook pour faire parti du jury des 11èmes Trophées Marketing : un événement organisé par Marketing qui s’adresse aux agences marketing et de communication qui souhaitent valoriser leurs opérations, leurs équipes et leurs clients. L’objectif consiste à mettre en lumière les meilleures initiatives et idées en récompensant les meilleurs dossiers d’un Trophée d’Or, ainsi que les acteurs les plus remarquables de la fonction marketing en favorisant les échanges et le networking lors d’une soirée de remise des prix et d’un Marketing Dinner qui a eu lieu le 21 mai dernier.

Le jury des Trophées Marketing chez Facebook

C’était une première pour Creapills. La découverte des locaux Facebook qui a permis au jury des Trophées Marketing de siéger en salle de réunion pour assister à la présentation des cas des différentes agences pré-sélectionnées selon les catégories. Au total, les Trophées Marketing compte 6 catégories : Etudes, qui met en avant les annonceurs ayant déployé une démarche d’étude marketing, Connaissance client, qui récompense les stratégies globales de collecte, d’enrichissement et d’organisation des données prospects, Marketing Digital/Social Media, qui récompense les annonceurs et les agences ayant utilisé le marketing digital et/ou les réseaux sociaux avec créativité, Event, qui récompense les opérations de communication événementielle les plus innovantes, Innovations médias, qui récompense les dispositifs médias s’appuyant de manière créative et innovante sur un ou plusieurs média(s) (télé, radio, presse, cinéma, …) et enfin le Marketing Mobile, qui récompense les campagnes les plus créatives qui utilisent le mobile comme point de contact.

Rassemblé dans la salle de réunion de Facebook, le jury comptait une vingtaine de membres, dont Creapills. La réunion a duré plus de 4 heures, durant laquelle 18 groupes d’annonceurs/agences ont défilé devant nous pour nous présenter leur opération créative. Quoi qu’il en soit, tous ceux qui ont présentés leur dossier devant le jury ont gagné. La question était de les classer selon les Trophées d’Or, d’Argent ou de Bronze.

6CpYwzB ybg80FP tL88Hv7

La cérémonie de remise des prix : pour féliciter les créatifs

Le 21 mai dernier, à l’espace Pierre Cardin, se sont retrouvés plus de 300 acteurs du marketing pour assister à la remise des prix. Et parmi les lauréats Or, nous sommes fiers de vous présenter : Etudes (BrandShout d’IPSOS pour Prisma Media), Connaissance client (Le site de Citroën par Isobar), Marketing Digital/Social Média (Hello Play de We Are Social pour BNP Paribas), Event (Before de l’Hippodrome de Publicis Modem pour PMU), Innovation médias (Impro en cuisine de Chemistry pour Mondelez France & Unilever France), Marketing mobile (L’application Galeries Lafayette par Isobar).

bi2TQSnYFLVGJ8  o0lYJNj PjlJmVs pRyCtqT vpU5I5h

Le Marketing Dinner : pour cultiver son réseau

D’habitude, lors des autres éditions des Trophées Marketing, une réception avait lieu permettant aux participants d’échanger quelques cartes de visites. Cette année, un petit changement est apparu avec la mise en place d’un dîner placé. L’occasion de changer de tables et de rencontrer d’autres professionnels du marketing en 3 temps (entrée, plat principal et dessert). Une bonne initiative pour faire des rencontres qui pour beaucoup ne se seraient certainement jamais produites autour d’un buffet libre. Une belle opportunité, pour Creapills, d’échanger autour de la créativité et de l’innovation avec un large panel de sociétés du type : UGC, Uber, JCDecaux, Citroën, Hertz, MRM McCANN, …

pmdjCos uZq18l6 RCvvd71 EeOMxS7

La Personnalité Marketing 2015

Le Marketing Dinner est aussi l’occasion pour Marketing, l’organisateur de l’événement, d’élire la Personnalité Marketing de 2015. Parmi 10 nominés, c’est au final Isabelle Cauret de Kusmi Tea qui a remporté le prix, suivie par Michel Mimran du Paris Saint-Germain et enfin Marie Pastré de Uber France pour le Trophée de Bronze. Pour en savoir plus sur l’élection de la Personnalité Marketing 2015, cliquez-ici.

Sg4AMrI wbb23ac Smb22SV

    
              
    
Découvrir cette idée
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Idées

Ces étonnantes bouteilles de vin parlent grâce à la réalité augmentée

Publié il y a

le

Idée détectée par

En Australie, la société Treasury Wine Estates a imaginé 19 Crimes : des bouteilles de vin dont l’étiquette prend vie pour vous plonger dans une histoire fascinante. Brillant !

Si vous aimez les concepts originaux autour des bouteilles de vin alors cette innovation va vous plaire ! Imaginé par Treasury Wine Estates (une plus grosses entreprises de production de vin au monde), 19 Crimes est un vin dont l’image a été travaillée avec une intelligence assez remarquable. Si la forme de la bouteille est banale, son étiquette et l’histoire qu’elle raconte nous a vraiment étonnés.

À l’aide d’une application gratuite disponible sous Android ou iOS, le consommateur qui a la bouteille de 19 Crimes entre les mains va pouvoir animer son étiquette. Chacune d’elle présente une personne qui dévoile alors son identité et les crimes pour lesquels elle a été condamnée.

Car si la technologie semble plutôt bien fonctionner, c’est toute l’histoire derrière la marque qu’il faut présenter. 19 Crimes fait référence à la liste des 19 crimes que le régime britannique condamnait d’expulsion en Australie (qui était alors sous leur domination) à partir du XVIIIème siècle. Une sentence “pire que la mort” puisque les prisonniers étaient envoyés à l’autre bout du monde, soumis aux travaux forcés et à des sanctions physiques comme le montre l’image ci-dessous, extraite de la vidéo mais conçue, d’après le texte historique.

Crédits : 19 Crimes

Pour revenir à cette opération, on la trouve évidemment très intelligente et en parfait accord avec l’image de la marque. Chose amusante dans le vin, on parle ici du contenant plus que du contenu ce qui est assez étrange pour un produit dont l’étude des saveurs est appréciée par ceux qui le consomme. Enfin après tout, même s’il est mauvais, on pourra toujours garder la bouteille pour amuser ses amis !

Un vin que vous ne trouverez qu’en Australie (car il n’est malheureusement pas disponible sur leur site internet), au prix de 13 dollars la bouteille. Petit conseil, si vous arrivez toutefois en vous en procurer : si la bouteille continue de parler alors que votre téléphone est éteint, c’est qu’il est temps de partir se coucher !

Crédits : 19 Crimes

Crédits : 19 Crimes

Crédits : 19 Crimes


Imaginé par : Treasury Wine Estates & 19 Crimes
Source : 19crimes.com

Découvrir cette idée

Idées

Elle crée d’étonnantes perruques en papier qui rendent hommage au style baroque

Publié il y a

le

Idée détectée par

Originaire de Russie, Asya Kozina est une artiste spécialisée dans la sculpture de perruques en papier qui rendent hommage à l’époque baroque. Étonnant !

C’est un fait, les XVIIème et XVIIIème siècle furent des époques de grande élégance où la noblesse ne manquait pas une occasion de sortir ses artifices pour faire preuve de la plus belle des allures et ainsi montrer l’étendue de sa richesse. C’est notamment à cette époque qu’on a vu émerger le style “rococo” et ses coiffures exubérantes et esthétiquement surchargées qui peuvent faire sourire aujourd’hui.

Une histoire qui a inspiré l’artiste russe Asya Kozina, spécialisée dans la sculpture et qui travaille depuis deux ans sur un projet très original. Elle s’amuse en effet à réaliser des perruques en papier qui rendent hommage aux coiffures de l’époque baroque. Un projet baptisé “Skyscraper on the Head”, kitsch à souhait et visuellement très surprenant.

Crédits : Asya Kozina

En collaboration avec l’artiste Dimitry Koziny, elle revisite les coiffures de l’époque baroque, véritables symboles du luxe et de l’époque romantique, avec des sculptures en papier imposantes et fascinantes. Mais pour le second volet de son projet, l’artiste a choisi de mixer le baroque avec des éléments de notre monde contemporain, comme des buildings et des avions.

Un très joli projet photo qui mixe tradition et modernité à découvrir plus en détails sur le profil Behance de l’artiste. Et si vous avez aimé son idée, on vous invite à découvrir les premières perruques en papier créées il y un an par Asya Kozina.

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina


Imaginé par : Asya Kozina
Source : behance.net

Découvrir cette idée

Idées

Ces illustrations veulent aider les enfants à ne plus faire de fautes d’orthographe

Publié il y a

le

Idée détectée par

En France, l’artiste Sandrine Campese a créé un ouvrage qui rassemble 60 illustrations malines ayant pour objectif d’aider les enfants à ne plus faire de fautes d’orthographe.

L’apprentissage de l’orthographe n’est pas forcément une partie de plaisir pour tous les enfants. Certains mots peuvent être difficiles à assimiler, à l’image par exemple de “Arrête” qui contient un accent circonflexe ou encore du mot “Effrayer” qui comporte deux “FF”, etc…

Auteure spécialisée dans la langue française et blogueuse sur “La plume à poil”Sandrine Campese a collaboré avec la maison d’édition Le Robert pour lancer un ouvrage baptisé : “Un petit dessin vaut mieux qu’une grande leçon”. Au programme, 60 illustrations didactiques et mnémotechniques qui ont pour objectif d’aider les enfants à ne plus faire de fautes d’orthographe.

Une superbe idée, artistique et pertinente, qui valorise l’importance de l’orthographe dès le plus jeune âge. L’ouvrage est disponible à partir de 12,90€ sur le site de l’éditeur. On vous laisse découvrir ci-dessous une sélection de 6 dessins à retrouver dans le livre. Et sur le même principe, on vous propose également de découvrir l’idée de ShaoLan Hsueh qui a imaginé des illustrations insolites pour apprendre le Chinois.

Crédits : Sandrine Campese

Crédits : Sandrine Campese

Crédits : Sandrine Campese

Crédits : Sandrine Campese

Crédits : Sandrine Campese

Crédits : Sandrine Campese


Imaginé par : Sandrine Campese
Source : ufunk.net

Découvrir cette idée
Advertisement
Advertisement