Restons connectés

Idées

Il résume les épisodes de Tintin en flat design à partir d’objets iconiques

Publié il y a

le

Même si certains diront que les aventures de Tintin ont pris de l’âge, le héros d’Hergé reste une icône rare dans le monde de la bande dessinée : tout de même plus de 210 millions d’albums vendus depuis 1929, le tout dans 54 langues !

Les aventures du jeune reporter sont connus de tous et ont inspiré Loris Utard, directeur artistique chez Publicis Conseil, un projet d’illustrations minimalistes. À partir d’un objet iconique représentant l’intrigue, un titre ou un détail marquant de l’histoire, Loris réalise chaque jour une illustration en flat design faisant référence à un épisode de la série.

Un projet agréable, simple mais de qualité qui raviront les fans de Tintin. Pour découvrir toutes les illustrations, cliquez-ici.


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard-1

Le masque de Carnaval, dans “Tintin et les Picaros”


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard

La voiture de Tintin, dans “Tintin au Congo”


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard-11

Lampe chinoise présente sur la couverture du “Lotus bleu”


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard-10

La statue, dans “L’Oreille cassée”


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard-9

Le Sceptre d’Ottokar dans l’aventure éponyme


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard-8

Le Crabe aux pinces d’or dans l’aventure éponyme


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard-7

La Licorne, dans “Le Secret de La Licorne”


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard-6

Le sous-marin, dans “Le Trésor de Rackham le Rouge”


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard-5

Le tube d’Aspirine, dans “Tintin au pays de l’or noir”


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard-3

La fusée, dans “Objectif Lune”


Tintin-instagram-flat-design-loris-utard-2

Le drapeau de fortune dans, “Coke en stock”


Une idée de Loris Utard

    
              
    
Advertisement
Click to comment

Idées

Prévention du suicide : et si on portait un peu d’attention aux autres ?

Publié il y a

le

Idée détectée par

L’association caritative Samaritans a conçu un spot touchant et très efficace pour sensibiliser à la solidarité pour la prévention du suicide.

Chaque année en France, 450 personnes se suicident en se jetant sous les rails d’un train. Mais si l’on en croit la statistique de l’association caritative Samaritans, 6 fois plus de personnes tentent de mettre fin à leurs jours de cette manière mais changent de décision au dernier instant. Pour quelle raison ? La présence d’un individu qui accorde un peu de temps à la personne en détresse.

Voici les bases de la nouvelle campagne de Samaritans, une association créée en 1953 qui sensibilise notamment à la prévention du suicide. Imaginée par l’agence Pegasus en collaboration avec Police des transports et l’équivalent de la SNCF au Royaume-Uni, on voit dans cette vidéo des passagers surpris par la voix d’une femme dans les hauts-parleurs de la station. Une femme qui annonce une terrible nouvelle

Un spot de prévention du suicide réellement touchant et plein d’émotions au format assez inhabituel. Cette opération tournée en caméra cachée, ce n’en est évidemment pas une, est puissante par sa courbe émotionnelle en yo-yo : tout d’abord on croit réellement au suicide puis on comprend que la personne qui parle est la première concernée par le message qu’elle véhicule. Le genre de vidéo qui nous donne tout de même quelques frissons quand on la découvre.

Prévention du suicide : voilà ce qui arrive quand on porte un peu d'attention aux autres

Crédits : Samaritans

Prévention du suicide : voilà ce qui arrive quand on porte un peu d'attention aux autres

Crédits : Samaritans

Prévention du suicide : voilà ce qui arrive quand on porte un peu d'attention aux autres

Crédits : Samaritans

Prévention du suicide : voilà ce qui arrive quand on porte un peu d'attention aux autres

Crédits : Samaritans

Prévention du suicide : voilà ce qui arrive quand on porte un peu d'attention aux autres

Crédits : Samaritans

Prévention du suicide : voilà ce qui arrive quand on porte un peu d'attention aux autres

Crédits : Samaritans

Prévention du suicide : voilà ce qui arrive quand on porte un peu d'attention aux autres

Crédits : Samaritans


Imaginé par : Samaritans par l’agence Pegasus
Source : youtube.com

Découvrir cette idée

Idées

Voici pourquoi on a tous une mauvaise haleine le matin au réveil

Publié il y a

le

Idée détectée par

Voici pourquoi on a tous une mauvaise haleine le matin au réveil

Quatre étudiants de l’École des Nouvelles Images d’Avignon ont réalisé un superbe film d’animation sur les origines de la mauvaise haleine. Surprenant !

Le matin, on connaît tous cette sensation désagréable de se réveiller avec la bouche pâteuse… et une terrible mauvaise haleine. Mais comment c’est possible alors même que le soir on s’est couché en se brossant les dents ? Cette épineuse question, 4 étudiants en animation 3D se la sont posée et ont apporté un élément de réponse avec un court-métrage génial et décalé.

Ils s’appellent Paul Autric, Pedro Pillot, Chloé Plat et Juan Pablo De La Rosa, il ont entre 22 et 24 ans et étudient à l’Ecole des Nouvelles Images d’Avignon pour 3 d’entre eux et à la MOPA d’Arles. Ces 4 amis (accompagné de Simon Chapuis qui a réalisé la musique) ont donc produit un mini-film simplement baptisé SLURP qui ne manquera pas de vous amuser par sa créativité débordante !

Voilà, maintenant vous savez ! Ce court-métrage plein d’humour met donc en scène les aventures d’une petite langue qui profite de la nuit et du sommeil de son propriétaire pour s’échapper de sa bouche et partir à la découverte de la ville. Forcément, elle va vivre des aventures surprenantes, notamment la découverte du milieu de la nuit. Notre petite langue va passer par plusieurs états et va notamment être exposée à de la crème glacée, des cocktails, de la drogue… et même de l’urine de chien. Finalement, à la fin de son aventure, elle regagne la bouche de son propriétaire, qui va se réveiller… avec une mauvaise haleine (et on comprend pourquoi).

Bon, on est d’accord pour dire que l’origine des problèmes de bouche vient sûrement d’ailleurs, mais on apprécie l’esthétisme et le ton totalement décalé de cette création. Par ailleurs, ces étudiants nous ont contactés pour diffuser leur création, également sur notre page Facebook, et on vous encourage à faire de même si vous réalisez des merveilles du genre !

Enfin, si vous aimez ce genre de contenu, on vous conseille vivement de regarder les aventures de ce petit avocat ou encore “Garden Party”, ce court-métrage incroyable de 6 étudiants français de la MOPA… qui est éligible aux Oscars 2017 !

Crédits : Paul Autric / Pedro Pillot / Chloé Plat / Juan Pablo De La Rosa

Crédits : Paul Autric / Pedro Pillot / Chloé Plat / Juan Pablo De La Rosa

Crédits : Paul Autric / Pedro Pillot / Chloé Plat / Juan Pablo De La Rosa

Crédits : Paul Autric / Pedro Pillot / Chloé Plat / Juan Pablo De La Rosa

Crédits : Paul Autric / Pedro Pillot / Chloé Plat / Juan Pablo De La Rosa

Crédits : Paul Autric / Pedro Pillot / Chloé Plat / Juan Pablo De La Rosa

Crédits : Paul Autric / Pedro Pillot / Chloé Plat / Juan Pablo De La Rosa

Crédits : Paul Autric / Pedro Pillot / Chloé Plat / Juan Pablo De La Rosa

Crédits : Paul Autric / Pedro Pillot / Chloé Plat / Juan Pablo De La Rosa


Imaginé par : Paul Autric, Pedro Pillot, Chloé Plat et Juan Pablo De La Rosa
Source : vimeo.com

Découvrir cette idée

Idées

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Publié il y a

le

Idée détectée par

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Basé au Danemark, Thomas Dambo est un artiste qui réalise des oeuvres street art de toutes les couleurs en assemblant des nichoirs pour oiseaux.

Ce qui est beau avec l’art, c’est de tomber sur des projets esthétiques qui dénotent également d’un engagement pour une belle cause… dont ce projet insolite fait partie. Thomas Dambo est un artiste danois talentueux qui s’est lancé dans un projet street art étonnant baptisé “Happy City Birds”. Sa passion : constituer des oeuvres street art plus ou moins complexes qui sont composées de nichoirs pour les oiseaux.

Au total, l’artiste a réalisé pas moins de 3 500 nichoirs depuis 2006 qui constituent ses différentes créations en forme d’arbre, de banc, de tour ou encore de plante. Il s’amuse même à créer des nichoirs en forme… d’oiseaux, pour une mise en abyme particulièrement réussie ! Et Thomas s’engage dans une démarche écologique de A à Z : pour créer ses oeuvres colorées, il utilise uniquement de la peinture et du bois recyclé.

Un très beau projet qui a donné lieu à de nombreuses oeuvres visibles dans des villes comme Copenhague, Aarhus, Odense… et même Berlin ou encore Beirut. Pour en savoir plus sur l’artiste, cliquez ici. Et si vous aimez le street art, on vous invite à découvrir les oeuvres de l’artiste français Mantra qui transforme les immeubles en boîtes à papillons géants.

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Crédits : Thomas Dambo

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Crédits : Thomas Dambo

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Crédits : Thomas Dambo

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Crédits : Thomas Dambo

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Crédits : Thomas Dambo

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Crédits : Thomas Dambo

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Crédits : Thomas Dambo

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Crédits : Thomas Dambo

Il installe 3500 nichoirs pour créer une oeuvre street art à travers le Danemark

Crédits : Thomas Dambo


Imaginé par : Thomas Dambo
Source : thisiscolossal.com

Découvrir cette idée
Advertisement
Advertisement