Restons connectés

Idées

Cette maman crée d’adorables sushis en forme de personnages de cartoons

Publié il y a

le

Faire manger des plats équilibrés aux enfants n’est pas toujours une mince affaire. Basée à Singapour, Li Ming est une jeune maman qui a trouvé la solution : préparer des sushis en forme de personnages de dessins animés. La jeune femme, plutôt artiste à ses heures perdues, s’est inspirée de la mode des “Tsum Tsum” de Disney (les fameuses peluches en forme de boudins) pour créer des sushis vraiment très mignons pour ses enfants.

Des personnages de Disney aux personnages de Star Wars, en passant par Hello Kitty ou encore les Minions, il y a une chose dont on est certain, c’est que cette maman sait y faire. Elle a d’ailleurs créé un blog, baptisé Bento Monsters, pour présenter ses différentes créations qui se sont finalement transformées en passion. Difficile d’avoir envie de manger ces sushis tellement ils sont mignons ! Cette maman a trouvé une formule idéale pour inciter ses enfants à manger des sushis. Peut être une inspiration supplémentaire pour les restaurateurs ?

Plus d’info sur bentomonsters.com via designtaxi.com

    
              
    
Découvrir cette idée
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Idées

Ces tatouages réagissent aux UV en dévoilant des couleurs inattendues

Publié il y a

le

Idée détectée par

L’artiste australien Tukoi Oya a imaginé des tatouages qui réagissent à la lumière noire (UV) pour faire apparaître des couleurs secrètes et donner ainsi plus de vie à ses créations.

Un tatouage original peut se caractériser par une forme graphique insolite… mais aussi par une encre originale. Ça, l’artiste australien Tukoi Oya l’a bien compris et c’est pour ça qu’il a développé une encre spéciale qui réagit aux UV. Pour ce faire, il mélange de l’encre ultraviolette à des pigments colorés et réalise la forme désirée par le client.

Dans les conditions d’éclairage normal, le tatouage paraît classique, mais une fois exposé à la lumière noire… il dévoile des couleurs surprenantes en prenant des aspects magiques qui ne manqueront pas de vous étonner. Voici une petite démonstration en vidéo que l’artiste a mise sur son compte Instagram.

rave till the grave

A post shared by Tukoi Oya (@_____tukoi_____) on

Tukoi Oya s’inspire beaucoup de la nature pour ses tatouages et les planètes où les plantes qu’il dessine révèlent un tout autre visage sous les UV, à l’image de ces boutons de fleurs qui s’illuminent en jaune fluo ou ces étoiles qui semblent prendre vie comme le montrent les images ci-dessous.

Des créations qui peuvent laisser perplexe sur l’encre utilisée (le tatouage UV est-il sans danger ?) mais qui semblent avoir trouver son public : près de 100 000 personnes suivent son compte Instagram et le plébiscitent pour de nouvelles créations !

Crédits : Tukoi Oya

Crédits : Tukoi Oya

Crédits : Tukoi Oya

Crédits : Tukoi Oya

Crédits : Tukoi Oya

Crédits : Tukoi Oya

Crédits : Tukoi Oya


Imaginé par : Tukoi Oya
Source : designtaxi.com

Découvrir cette idée

Idées

Ces étonnantes bouteilles de vin parlent grâce à la réalité augmentée

Publié il y a

le

Idée détectée par

En Australie, la société Treasury Wine Estates a imaginé 19 Crimes : des bouteilles de vin dont l’étiquette prend vie pour vous plonger dans une histoire fascinante. Brillant !

Si vous aimez les concepts originaux autour des bouteilles de vin alors cette innovation va vous plaire ! Imaginé par Treasury Wine Estates (une plus grosses entreprises de production de vin au monde), 19 Crimes est un vin dont l’image a été travaillée avec une intelligence assez remarquable. Si la forme de la bouteille est banale, son étiquette et l’histoire qu’elle raconte nous a vraiment étonnés.

À l’aide d’une application gratuite disponible sous Android ou iOS, le consommateur qui a la bouteille de 19 Crimes entre les mains va pouvoir animer son étiquette. Chacune d’elle présente une personne qui dévoile alors son identité et les crimes pour lesquels elle a été condamnée.

Car si la technologie semble plutôt bien fonctionner, c’est toute l’histoire derrière la marque qu’il faut présenter. 19 Crimes fait référence à la liste des 19 crimes que le régime britannique condamnait d’expulsion en Australie (qui était alors sous leur domination) à partir du XVIIIème siècle. Une sentence “pire que la mort” puisque les prisonniers étaient envoyés à l’autre bout du monde, soumis aux travaux forcés et à des sanctions physiques comme le montre l’image ci-dessous, extraite de la vidéo mais conçue, d’après le texte historique.

Crédits : 19 Crimes

Pour revenir à cette opération, on la trouve évidemment très intelligente et en parfait accord avec l’image de la marque. Chose amusante dans le vin, on parle ici du contenant plus que du contenu ce qui est assez étrange pour un produit dont l’étude des saveurs est appréciée par ceux qui le consomme. Enfin après tout, même s’il est mauvais, on pourra toujours garder la bouteille pour amuser ses amis !

Un vin que vous ne trouverez qu’en Australie (car il n’est malheureusement pas disponible sur leur site internet), au prix de 13 dollars la bouteille. Petit conseil, si vous arrivez toutefois en vous en procurer : si la bouteille continue de parler alors que votre téléphone est éteint, c’est qu’il est temps de partir se coucher !

Crédits : 19 Crimes

Crédits : 19 Crimes

Crédits : 19 Crimes


Imaginé par : Treasury Wine Estates & 19 Crimes
Source : 19crimes.com

Découvrir cette idée

Idées

Elle crée d’étonnantes perruques en papier qui rendent hommage au style baroque

Publié il y a

le

Idée détectée par

Originaire de Russie, Asya Kozina est une artiste spécialisée dans la sculpture de perruques en papier qui rendent hommage à l’époque baroque. Étonnant !

C’est un fait, les XVIIème et XVIIIème siècles furent des époques de grande élégance où la noblesse ne manquait pas une occasion de sortir ses artifices pour faire preuve de la plus belle des allures et ainsi montrer l’étendue de sa richesse. C’est notamment à cette époque qu’on a vu émerger le style “rococo” et ses coiffures exubérantes et esthétiquement surchargées qui peuvent faire sourire aujourd’hui.

Une histoire qui a inspiré l’artiste russe Asya Kozina, spécialisée dans la sculpture et qui travaille depuis deux ans sur un projet très original. Elle s’amuse en effet à réaliser des perruques en papier qui rendent hommage aux coiffures de l’époque baroque. Un projet baptisé “Skyscraper on the Head”, kitsch à souhait et visuellement très surprenant.

Crédits : Asya Kozina

En collaboration avec l’artiste Dimitry Koziny, elle revisite les coiffures de l’époque baroque, véritables symboles du luxe et de l’époque romantique, avec des sculptures en papier imposantes et fascinantes. Mais pour le second volet de son projet, l’artiste a choisi de mixer le baroque avec des éléments de notre monde contemporain, comme des buildings et des avions.

Un très joli projet photo qui mixe tradition et modernité à découvrir plus en détails sur le profil Behance de l’artiste. Et si vous avez aimé son idée, on vous invite à découvrir les premières perruques en papier créées il y un an par Asya Kozina.

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina


Imaginé par : Asya Kozina
Source : behance.net

Découvrir cette idée
Advertisement
Advertisement