Makeapp : l’application qui efface le maquillage d’un visage dans une photo

Comme on peut le constater, de plus en plus d’applications dédiées aux retouches photos voient le jour. Et désormais, Instagram s’invite dans le jeu avec ces filtres “esthétiques” qui rendent n’importe qui photogénique. La technologie qui se développe dans ce sens… mais qui peut également faire l’inverse ! En effet, à l’instar de la désormais célèbre application Faceapp, cette application(sortie en 2017) peut démaquiller un visage sur une photo. Un concept qui soulève pourtant de nombreux problèmes d’éthique.

Makeapp fonctionne donc aussi bien sur des photos que des vidéos et enlève automatiquement le maquillage sur l’image. Grâce à un algorithme avancé, l’application dévoile donc le visage d’une personne, au naturel. Mais les résultats sont très controversés, et on s’en aperçoit bien avec des exemples comme ceux-ci : des célébrités avec et sans maquillage.

Néanmoins, ici, on vous incite à utiliser votre esprit critique. Imaginez un peu les conséquences néfastes d’une telle technologie : on nous apprend à voir le “no makeup” comme une déception. (L’ironie étant que si elles ne portent pas de maquillage, elles sont “négligées”, si elle en portent, elles “trichent”). Pire, pour certains, Makeapp sert à prédire le visage de leurs futures conquêtes, sans artifices. Certains internautes se sont donc empressés de dénoncer l’idée insidieuse.

D’autres internautes expliquent que l’application exagère également certains visages sans maquillage : trop marqués, trop livides, trop ridés. D’ailleurs, de véritables femmes ont testé l’application et se sont rendu compte que celle-ci leur rajoutait des rougeurs ou des traits marqués, alors qu’elles n’en n’ont pas au naturel. Une énième preuve que la technologie n’est pas encore totalement au point.

Cela ne choque personne de savoir que les stars se maquillent forcément lors d’un événement important. Et c’est leur choix. Ce genre de “sensationnalisme” date un peu, tandis que 2020 s’annonce avec plus de tolérance. Enfin, on précise que de nombreuses femmes ci-dessous se sont déjà “affichées” d’elles-mêmes sur leurs réseaux sociaux sans maquillage, et qu’elles n’ont rien à voir avec le résultat de Makeapp. Afin de lutter contre le sexisme évident au cœur de cette idée, on invite donc des développeurs à faire la même chose pour les hommes : avec ou sans barbe, il y a une grande différence pour certains, non ?

Si vous souhaitez la tester, Makeapp est disponible sur iOS. Sinon, on vous parle également de FaceApp, une application tout aussi controversée mais cette fois-ci pour des raisons de données personnelles, dans cet article : à l’époque, nous nous étions amusés à vieillir des personnalités avec FaceApp pour les comparer à la réalité. Une bonne leçon qui nous apprend à faire la différence entre réalité et simulation technologique.

Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp
Crédits : Makeapp

Avec plus de 4 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et 3 millions de visiteurs uniques par mois, Creapills est le site francophone de référence sur la créativité.

Pour tout savoir sur nos services d’accompagnements créatifs dédiés aux professionnels (veilles personnalisées, benchmarks, activations marketing, …), rendez-vous sur notre espace Creapills Pro.