Restons connectés

Idées

Des pubs dans le dos des participants à un salon

Publié il y a

le

Basée en Italie, la marque de lunettes Glassing se positionne comme l’acteur de référence pour les personnes immatures. Cherchant à communiquer lors du salonMIDO (un salon italien dédié à l’optique), la marque a fait appel à l’agence Young & Rubicam Italia, qui a eu une idée insolite pour communiquer sans même avoir besoin de posséder un stand. Des hôtesses recrutées pour la marque ont accueilli les participants à l’entrée du salon en cherchant à nouer un contact avec eux. L’objectif était plutôt simple : être tactile afin de leur coller dans le dos des prospectus faisant la promotion des modèles de lunettes Glassing.

Avec ce concept, la marque a pu faire sa promotion avec seulement 2 000 € d’investissement, tout en jouant sur son image qui distribue des produits pour “personnes immatures”. Au total, l’opération a permis de vendre pour 90 000 euros de lunettes en seulement 3 jours et a facilité l’ouverture des marchés dans 5 nouveaux pays..

Une idée marketing efficace qui a permis à Glassing d’attirer l’attention dans un salon lié à son domaine d’activité. Si l’idée est amusante et, il faut l’avouer, géniale par son retour sur investissement, on peut se demander si elle respecte les personnes présentes au salon qui deviennent, à leur insu, des vecteurs de publicité pour la marque. Ils faut imaginer que certains sont des concurrents ou des futurs clients. Une opération amusante qu’il faut prendre avec le sourire vue l’image que souhaite conserver cette marque de lunettes et qui reste en parfaite adéquation avec ses communications décalées et immatures (voir les 3 dernières images).

    
              
    
Découvrir cette idée
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Idées

7 femmes sur 10 ressentent la pression d’être une « femme parfaite »

Publié il y a

le

Idée détectée par

Au Royaume-Uni, la marque de cosmétiques Sanctuary Spa nous livre une vidéo inspirante pour inciter les femmes à se laisser aller.

Nous vivons dans une société particulièrement stressante. Nous passons notre temps à nous inquiéter pour nos proches, pour le travail, pour les impératifs que nous avons… Et finalement, toute cette anxiété nous empêche de nous consacrer au plus important des sujets : se laisser aller et profiter de la vie. Un phénomène de société qui touche d’ailleurs particulièrement les femmes qui subissent la pression permanente d’être une épouse idéale et une mère modèle en plus de réussir dans la vie. Si on prend l’exemple du Royaume-Uni, 7 femmes sur 10 avouent subir la pression quotidienne d’être une “femme parfaite”.

La marque de cosmétiques britannique Sanctuary Spa a voulu rendre hommage à ces femmes qui vivent cette pression pour les inciter à prendre plus de temps pour prendre soin d’elles. La société a fait appel à un petit groupes de femmes entre 55 et 82 ans. Elles ont accepté de se livrer face à caméra en expliquant leurs regrets, souvient liés au fait d’avoir subi trop de pression et de n’avoir pas assez profité de la vie.

L’une d’entre elle explique par exemple : “Je donnerais tout pour vivre une seconde fois le fait de pouvoir prendre mes enfants dans les bras avant qu’ils ne deviennent trop grands”. “Je donnerais tout pour pouvoir profiter de ces baisers le soir au lit, sans avoir à m’inquiéter du fait que je doive me lever tôt le matin” nous explique une seconde femme. Vous l’avez compris, avec cette campagne très inspirante, la marque de cosmétiques Sanctuary Spa se positionne sur l’axe de relaxation et veut inciter les femmes à se détacher un peu du travail, des contraintes quotidiennes, des “to-do” listes pour pouvoir finalement profiter de la vie comme il se doit… tout simplement.

Crédits : Sanctuary Spa

Crédits : Sanctuary Spa

Crédits : Sanctuary Spa

Crédits : Sanctuary Spa

Crédits : Sanctuary Spa


Imaginé par : Sanctuary Spa
Source : adsoftheworld.com

Découvrir cette idée

Idées

Pendant 10 ans, il photographie les mêmes personnes sur le chemin du travail

Publié il y a

le

Idée détectée par

Peter Funch est un artiste danois qui s’est amusé à photographier des inconnus à 2 jours d’intervalle dans la rue à New York. Nos habitudes dévoilées au grand jour !

Note : article ré-édité suite à une mauvaise compréhension de l’idée #MeaCulpa

Les habitudes restent au fil des jours ! Voici ce qu’on peut retenir du projet artistique du photographe danois Peter Funch. Pendant 10 ans, il s’est amusé à prendre en photo des inconnus dans la rue, le jour et son lendemain, entre 8h30 et 9h30 au coin de la 42ème et de la Vinderbilt Avenue à New York. Son idée ? Retrouver les passants qu’il a photographié la veille pour mettre en évidence les changements… et les habitudes (surtout vestimentaires).

Le résultat, des paires de photos amusantes où des inconnus sont capturés dans leur quotidien, le plus souvent sur le chemin du travail. Un travail de fourmi et (presque) d’espionnage pour cet artiste… qui s’est étalé sur 10 ans et qui a été dévoilé il y a quelques jours.

Pour en savoir plus sur  le photographe Peter Funch, rendez-vous sur son portfolio. Et si vous appréciez les projets créatifs autour de la photographie, on vous invite à découvrir cette superbe série d’une jeune maman qui s’amuse à se prendre en photos avec ses filles en étant parfaitement assorties.

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch

Crédits : Peter Funch


Imaginé par : Peter Funch
Source : creativeboom.com

Découvrir cette idée

Idées

Ce vendeur de tabourets de toilettes va changer votre vision de la publicité

Publié il y a

le

Idée détectée par

Les tabourets de toilettes Squatty Potty sont de retour avec un nouveau spot totalement fou qui met en scène un petit dragon qui défèque de l’or.

Squatty Potty a encore frappé ! Après le succès de sa dernière campagne absolument dingue qui mettait en scène une licorne en train de faire ses besoins, la marque récidive avec cette fois-ci un autre animal imaginaire : le dragon. Mais avant tout, un petit rappel s’impose pour se souvenir de ce que fait la marque. Squatty Potty commercialise des tabourets de toilettes qui permettent de retrouver une position physiologiquement adaptée pour… faire ses besoins.

Un produit de santé finalement qui a pour but d’aider les personnes régulièrement touchées par les hémorroïdes ou des problèmes d’intestins douloureux (et pas que). Mais même si le sujet est très sérieux, la marque a choisi de communiquer de manière totalement insolite avec un nouveau spot absolument fou qui met en scène ici un petit dragon… qui fait caca de l’or !

La marque a collaboré avec l’agence Harmon Brothers pour illustrer une nouvelle fois son produit à travers un univers fantaisiste, coloré et déjanté. Comme dans le premier spot, c’est le même prince qui nous présente Squatty Potty et qui illustre ses bienfaits avec notre fameux dragon qui défèque de l’or, mais aussi un centaure et un triton (la version masculine de la sirène)

Tout un programme ! Squatty Potty exploite donc une nouvelle fois la formule qui a bien fonctionné en 2016, mais même si l’histoire est toujours aussi drôle, ça va être difficile de dépasser le succès du premier spot de la marque qui avait cumulé les 3 millions de vues sur YouTube.

Crédits : Squatty Potty

Crédits : Squatty Potty

Crédits : Squatty Potty

Crédits : Squatty Potty

Crédits : Squatty Potty

Crédits : Squatty Potty

Crédits : Squatty Potty

Crédits : Squatty Potty


Imaginé par : Squatty Potty et Harmon Brothers
Source : adweek.com

Découvrir cette idée
Advertisement
Advertisement