Restons connectés

Idées

Creapills a participé à la conférence #EVENTPLUGGERS : Influenceurs, qui sont-ils ?

Publié il y a

le

Mercredi 20 mai 2015, Creapills a été invité par les étudiants de l’IICP / MBA ESG, spécialisé en Stratégie et Communication Digitale, pour s’exprimer sur la thématique des Influenceurs. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs motivations ? Leurs relations avec les marques ? Autant de questions que de plus en plus d’internautes se posent et qui font l’actualité avec le développement des blogs et des réseaux sociaux. Pour information, cette conférence a été organisée par 5 étudiantes du MBA Stratégie et Communication Digitale : Gaëlle, Kristina, Alexia, Marie et Huguette.

Influenceurs : qui sont-ils ?

Regroupé dans un amphithéâtre du Campus Cluster Paris Innovation, nous étions 6 “influenceurs” à participer à la conférence #EventPluggers, parmi lesquels : Frédéric Cavazza (un des blogueurs les plus connus dans l’univers du numérique), Olivier Cimelière (du blog du Communicant 2.0), Matthieu Étienne (du blog publicitaire LLLLITL), Caroline Baron (Responsable Marketing de la société Augure), Nicolas Bordas (Vice Président de TBWA Europe et Président de BEING) et enfin moi-même,Maxime Delmas de Creapills.

Animée par l’excellent Emmanuel Chila, cette conférence a débuté par une présentation rapide de chacun des intervenants. Puis Caroline Baron a fait une introduction pour présenter “ce qu’est un influenceur”. Car ce terme est aujourd’hui utilisé pour désigner tout et rien. Selon elle, il existe plusieurs types d’influenceurs. Tout d’abord les personnes de renommée internationale, celles qui n’ont pas à  prouver qu’elles sont influentes. On parle évidemment des stars (JAY Z, Rihanna, …) ou encore d’hommes politique de premier plan. Ensuite il y a les leaders d’opinion, qui peuvent être des journalistes, des blogueurs, et qui sont considérés comme experts dans leur domaine. Et enfin, les consom’acteurs qui sont les plus nombreux et qui partagent leurs expériences et leurs avis sur les réseaux que nous connaissons tous.

Puis Emmanuel nous a demandé ce qui fut à l’origine de l’aventure du “blogging”. Frédéric Cavazza et Olivier Cimélière ont parlé respectivement de passion pour le numérique et de passion pour l’écriture. Matthieu Étienne de sa motivation a mettre en avant les publicités les plus intéressantes et Nicolas Bordas de sa rencontre avec Cyril Attias qui lui a montré le fonctionnement de WordPress et l’a incité à tenir un blog. Pour ma part, j’ai déjà fait part de mes motivations a lancer un média autour de l’innovation et de la créativité dans un précédent billet sur le blog de Creapills.

Enfin, nous avons parlé du statut de l’influenceur : est-ce un vrai métier ou une simple passion ? Quel est leur avenir ? Existe-t-il un modèle durable ? Vous trouverez des réponses à toutes ces questions dans l’article d’Aurélie Salsarulo sur le Journal du CM qui était également présente à la conférence.

Pour finir, nous remercions chaleureusement l’équipe derrière cet #EventPluggers dont le hashtag est arrivé en tête des Trending Topic sur Paris, ainsi qu’Anthony Babkine qui a supervisé l’organisation. Enfin, puisque notre métier est de détecter des idées créatives, on ne peut que féliciter l’initiative des 5 organisatrices : chaque participant disposait d’un petit post-it sur sa table au début de la conférence sur lequel il était invité à écrire le ou les mots retenus. Les post-its ont ensuite été collés sur un mur de la cafétéria, créant une animation post-conférence plutôt amusante ! 🙂

    
              
    
Advertisement
Click to comment

Idées

Il transforme les passagers du métro façon portrait de la Renaissance

Publié il y a

le

Idée détectée par

Le photographe Matt Crabtree s’est amusé à photographier les passagers du métro londonien dans un style qui rappelle celui des portraits de la Renaissance.

Le métro peut être un véritable lieu d’inspiration. Oui, ça peut surprendre dit comme ça, mais quand on découvre le projet du photographe anglais Matt Crabtree, on a presque envie de faire un tour sous-terre pour chercher un projet créatif similaire. Car son idée, on la trouve très amusante…

Prenant le métro au quotidien, comme des millions de personnes, ce photographe curieux a observé les passagers jusqu’à avoir l’idée de les prendre en photo pour les faire ressembler… à des portraits de la Renaissance ! Ces tableaux historiques, où les modèles sont le plus souvent inexpressifs, collent parfaitement au style des passagers du métro qui sont souvent plongés dans une lecture ou dans leurs pensées en attendant leur station.

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree

Et c’est en toute discrétion avec son iPhone qu’il capture ces modèles d’un jour dans leur routine du quotidien. Photos qu’il devra retoucher rapidement avec des jeux d’ombres qui imitent le style de ces peinture du XVIème siècle.

Une idée insolite, qui montre que l’inspiration se trouve réellement partout. L’artiste a eu l’idée de compiler ses clichés dans un livre baptisé 16th Century Tube Passengers que vous trouverez en cliquant ici. Et pour voir plus de photos, rendez-vous sur le site du projet ou sur ce compte Instagram.

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree

Il transforme les passagers du métro en portraits de la Renaissance

Crédits : Matt Crabtree


Imaginé par : Matt Crabtree
Source : newsweek.com

Découvrir cette idée

Idées

PopCorn TV : le jeu où vous devez trouver les 66 séries est de retour… en mieux !

Publié il y a

le

Idée détectée par

Suite de PopCorn Garage, PopCorn TV est un jeu pour les fans de séries dans lequel vous devrez trouver les 66 références présentes sur une seule image.

Lorsque le jeu PopCorn Garage est sorti, il avait fait grand bruit parmi les fans de séries. Basé sur un gameplay simple mais amusant, ce jeu en ligne proposait une grande image d’un garage bien fourni dans lequel il fallait découvrir toutes sortes d’indices liés à des séries. Plus précisément 66 indices s’y trouvaient et pour réussir le jeu jusqu’à la fin il fallait donc avoir une solide culture dans le genre !

Quelques années plus tard, le studio PopCorn 66, à l’origine du jeu, a repris les mêmes ingrédients pour créer PopCorn TV. Même principe mais dans un décor différent : cette fois-ci l’action se déroule dans un appartement et quelques nouveautés font leur apparition. Déjà le décor et les graphismes qui sont assez impressionnants dans cette nouvelle version, il faut l’avouer, ainsi que la possibilité de défier la communauté à travers un classement mondial et d’autres bonus pour tester votre culture des séries que vous découvrirez en cours de jeu.

Cliquez ici pour jouer à PopCorn TV

À noter, pour ceux qui sont sur mobile, que PopCorn TV peut se consulter mais pas encore se jouer. La version mobile définitive sera mis à jour prochainement selon l’éditeur.

PopCorn TV : le jeu où il faut deviner les 66 références de séries

Crédits : PopCorn TV

PopCorn TV : le jeu où il faut deviner les 66 références de séries

Crédits : PopCorn TV

PopCorn TV : le jeu où il faut deviner les 66 références de séries

Crédits : PopCorn TV

PopCorn TV : le jeu où il faut deviner les 66 références de séries

Crédits : PopCorn TV

PopCorn TV : le jeu où il faut deviner les 66 références de séries

Crédits : PopCorn TV

PopCorn TV : le jeu où il faut deviner les 66 références de séries

Crédits : PopCorn TV


Imaginé par : PopCorn 66
Source : popcorntv.fr

Découvrir cette idée

Idées

Ce court-métrage choc et hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Publié il y a

le

Idée détectée par

Lubomir Arsov a créé IN-SHADOW : un court-métrage d’animation qui dénonce avec un style graphique bluffant les dérives de notre société capitaliste.

Le créatif canadien Lubomir Arsov a dévoilé il y a quelques jours un court-métrage saisissant d’une durée de 12 minutes baptisé IN-SHADOW. Avant même d’en aborder son thème, voici la citation qui accompagne la vidéo : “Aucun arbre ne peut pousser jusqu’au paradis sans que ses racines n’atteignent l’enfer”. Cette citation empruntée au psychiatre suisse Carl Gustav Jung place déjà le sujet du court-métrage qui ne s’annonce pas des plus réjouissifs.

En vérité, Lubomir Arsov veut nous alerter sur le destin de notre société. Et pour arriver à son but, ce designer et conteur d’histoire a imaginé une “Odyssée moderne” sombre et mystique qui présente toutes les dérives de notre société… critique non-dissimulée évidente aux excès du monde capitaliste.

Évidemment, vous n’aurez aucun mal à reconnaître les sujets dénoncés dans ce clip. L’argent, le pouvoir, le sexe, les drogues, la guerre, etc… qui sont des thématiques qui reviennent souvent dans ce genre d’exercices, comme on vous l’a montré il y a quelques jours avec les illustrations dérangeantes de Gunduz Aghayev.

Mais au delà du message, il faut évidemment saluer la performance graphique et musicale qui crée un univers réellement surprenant. Précisons que l’intégralité du film a été écrit, réalisé et produit par Lubomir Arsov qui a aussi supervisé la direction artistique avec l’aide de Sheldon Lisoy et Hiram Gifford. On a évidemment connu des sujets plus joyeux, mais il faut avouer qu’il est toujours plaisant de découvrir des créations aussi qualitatives.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du film inshadow.net.

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov

Ce court métrage hypnotisant dénonce les dérives de notre société

Crédits : Lubomir Arsov


Imaginé par : Lubomir Arsov
Source : ufunk.net

Découvrir cette idée
Advertisement
Advertisement