Restons connectés

Idées

Les coups de coeur de Creapills au Cristal Festival

Publié il y a

le

Du 9 au 13 décembre 2015, s’est déroulé à Courchevel le Cristal Festival. Un événement incontournable qui rend hommage à la créativité publicitaire et marketing au cours duquel Creapills a participé en tant que jury influenceur. Un festival ponctué d’échanges, de conférences et de remises de prix pour distinguer les meilleures agences de l’année et leurs idées. Cette édition du Cristal Festival a été une expérience passionnante pour les fans d’idées créatives que nous sommes, c’est pourquoi nous souhaitons vous présenter ici, les coups de coeur que nous avons détectés. Si vous souhaitez connaître les grands prix selon les catégories, nous vous conseillons cet article chez les amis de La Réclame : Tous les grands prix de Cristal Festival 2015.

1. La révolution du QR Code

Quand on a découvert cette opération de la chaîne SKY, on a eu des frissons. Le QR Code que tout le monde pense mort depuis des années apparaît ici totalement nouveau et transforme son utilisation traditionnelle (assez ennuyeuse il faut l’avouer) en un gimmick brillant. Souhaitant développer son audience et avertir les téléspectateurs que la chaîne diffuse les matchs de football importants, l’agence Serviceplan (Allemagne) a eu l’idée d’intégrer des QR Codes dynamiques pour cacher le match de foot… ou plutôt de crypter ! L’objectif ? Vous donner envie de scanner le code pour voir le match sur votre smartphone et en découvrir plus sur les offres de SKY. (Accédez à notre article)

L’idée est révolutionnaire et a manqué d’être primée par notre jury d’influenceurs. Problème ? Cette opération semble être un ghost (jusqu’à preuve du contraire) tant on ne trouve rien sur internet qui la présente un peu plus en détails. D’un point de vue technologique, elle semble complexe à réaliser (même si rien n’est impossible) et cette simple caractéristique couplée au football aurait eu le mérite de faire parler. Pas de vague ? Bizarre…

2. La Libanaise des Jeux en veut aux chats noirs

Autre gros coup de coeur de Creapills, cette opération de communication de la Libanaise des Jeux : l’équivalent de notre Française des Jeux vous l’avez saisi. Avec l’agence Impact BBDO, la LDJ a proposé aux Libanais de les débarrasser des chats noirs qui parcourent les rues afin d’arrêter le sort de malchance qu’ils peuvent transmettre. Les chats avaient pour destin d’être capturés et envoyés par avion à l’autre bout du monde dans un hôtel de luxe pour se faire chouchouter comme des petits rois dans le but de lever leur sort… afin de les renvoyer au Liban. Croyant que les chats noirs étaient partis, les Libanais ont été beaucoup plus nombreux à jouer au Loto pour la grande cagnotte.

L’idée est intelligente, fraîche et un peu folle comme on l’aime. Le seul regret que l’on a pu avoir est que la seule vidéo que l’on trouve sur internet à ce sujet présente l’opération comme véridique… alors qu’en réalité aucun chat n’a pris l’avion pour se faire limer les ongles dans un spa. Seul le message publicitaire a été véhiculé via la vidéo ci-dessous. Ainsi on est un peu déçus que l’opération n’ait pas été poussée jusqu’au bout même si ça nous rassure sur le reste d’humanité qui subsiste chez nous… où serait-ce une question d’économie ? (Accédez à notre article)

3. Le cambrioleur qui fait le buzz sur les réseaux

Voici une idée géniale et vraiment réalisée cette fois. L’assurance américaine AllState est partie du constat que 78% des cambrioleurs avaient pour habitude de checker leurs réseaux sociaux pour tout savoir sur leur cible. Et pour communiquer de manière créative, la société a piégé un couple habitué des selfies venu assister à un match de football. Alors que les deux tourtereaux sont sagement en train de savourer le spectacle, l’écran du stade retransmet le “cambriolage” de leur maison en direct. L’acteur qui fait office de cambrioleur propose ainsi aux internautes via Twitter de s’emparer des objets du couple en organisant un télé-achat à prix cassés. Par exemple, leur voiture achetée 34 000 dollars a été acquise par un internaute pour… 200 dollars.

L’idée est incroyablement oséee et a permis à la marque d’entrer dans les Trending Topics monde sur Twitter. Une opération qui a fait le buzz même si on peut douter que le couple a été mis en dans la boucle avant l’opération.

4. La bière qui fait de la pub pour les autres

Pourquoi s’acheter une pub à 4 milions de dollars pendant le SuperBowl alors que l’on peut faire du crowdfunding et demander aux autres de la financer pour nous ? C’est l’idée de l’excellente opération Band Of Brands, mise en place par la marque de bière Newcastle en proposant aux marques qui le souhaitent d’apparaître dans son spot vidéo diffusé durant le SuperBowl en payant une partie de ce dernier. Ainsi, plus de 37 marques ont joué le jeu en apportant leur contribution financière à Newcastle (sur 356 demandes) pour apparaître dans la pub. Une pub totalement décalée qui n’a plus vraiment de sens mais qui est très amusante et qui n’a pas manqué d’attirer l’attention des médias. Vous pouvez la visionner ici. Une idée qui nous rappelle aussi le MillionDollarHomepage d’Alex Tew.

5. On a dit sans les mains !

Est-ce utile de présenter l’opération de Dorcel qui raffle tous les prix sur son passage ? Imaginée par l’agence Marcel, #SansLesMains permet aux internautes d’accéder au contenu VOD premium de Dorcel à une seule condition : laisser ses doigts sur les touches ASPL. Si vous levez les mains du clavier, la vidéo s’arrête automatiquement et le contenu, alors freemium devient inaccessible. Une véritable pépite créative que nous avons adorée chez Creapills et qui a gagné un Grand Prix lors du Cristal Festival. (Accédez à notre article)

6. Quand la pub devient… utile

Au Pakistan, de nombreux travailleurs n’ont pas assez d’argent pour se payer un toit et se retrouvent à dormir dans la rue avant d’aller travailler le lendemain. Une situation qui a donné une idée à l’agence BBDO pour son client MoltyFoam, un producteur de matelas. Les publicités envahissent notre quotidien, alors pourquoi ne pas les rendre utiles en transformant les panneaux publicitaires… en lit. C’est ce qui a été fait avec une centaine de panneaux lits qui ont été installés dans les rues et les parcs de plusieurs villes permettant ainsi à ceux qui en ont besoin de se reposer ou de dormir avec un peu de confort. (Accédez à notre article)

Une opération intelligente mais assez perverse qui utilise la misère humaine pour faire sa promotion. L’idée de départ est bonne mais le nombre de lits installés reste extrêmement faible quand on sait la précarité qui existe au Pakistan.

7. L’amour ne connaît pas les frontières

Ah, qu’est ce qu’on aime les opérations créatives qui véhiculent l’amour ! Et avec l’association Ad Council, on est servi ! Aux États-Unis, elle a installé un panneau à rayons X qui présente des silhouettes de squelettes qui s’embrassent. Puis, ces squelettes impossibles à identifier sortent du panneau et on découvre alors des hommes et des femmes de nationalités différentes, des personnes âgées ou possédant un handicap, … Une opération très touchante qui nous fait comprendre que l’amour n’a pas de frontières. C’est beau, ça véhicule une émotion et une énergie folle. Coup de coeur ! (Accédez à notre article)

8. La réalité augmentée le vaut bien

Avez-vous déjà essayé l’application Makeup Genius de l’Oréal sur votre smartphone ? Si ce n’est pas le cas, faites le dès maintenant. L’Oréal a rendu la réalité augmentée accessible au grand public avec une application très intelligente permettant aux femmes (ou aux hommes) de se maquiller pour tester les produits de la marque avant de les acheter. Une idée incroyable qui permet au consommateur de jouer avec les rouges à lèvres, les mascaras ou autres produits n’importe où pour rester en contact avec la marque. Bon, il faut toutefois avouer que cela reste artificiel et a tendance à donner un look un peu… travesti, ce qui peut déplaire à de nombreuses consommatrices, ou les faire rire, au choix. (Accédez à notre article)

9. Le don d’organes sur mon terrain de foot

Quand on est fan de son club de football, l’emblème de celui-ci est très important à vos yeux. C’est pourquoi au Brésil, l’agence Leo Burnett a imaginé une opération de communication pour inciter au don d’organes en scratchant les badges d’un des plus importants clubs du pays sur les maillots des joueurs. Lorsque ces derniers se remplacent durant le match, le joueur sortant s’arrachait le badge et le collait sur le maillot de son adversaire, laissant ainsi apparaître à l’emplacement de son badge la phrase : “Je suis un donneur d’organes”. Une idée brillante et toute simple à mettre en place qui utilise la médiatisation du football pour sensibiliser au don d’organes. On aime.

10. Ça ne peut pas attendre. Mais ça le devrait.

Close to Home… le spot de prévention aux 6 millions de vues. Une sensibilisation de 4 minutes qui ne se décrit pas mais qui se regarde tant elle est forte par son éditorial et sa réalisation graphique. De la grande publicité comme on en voit trop peu… Merci au Cristal Festival d’avoir pu rassembler ainsi tant de talents créatifs !

    
              
    
Découvrir cette idée
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Idées

Ces étonnantes bouteilles de vin parlent grâce à la réalité augmentée

Publié il y a

le

Idée détectée par

En Australie, la société Treasury Wine Estates a imaginé 19 Crimes : des bouteilles de vin dont l’étiquette prend vie pour vous plonger dans une histoire fascinante. Brillant !

Si vous aimez les concepts originaux autour des bouteilles de vin alors cette innovation va vous plaire ! Imaginé par Treasury Wine Estates (une plus grosses entreprises de production de vin au monde), 19 Crimes est un vin dont l’image a été travaillée avec une intelligence assez remarquable. Si la forme de la bouteille est banale, son étiquette et l’histoire qu’elle raconte nous a vraiment étonnés.

À l’aide d’une application gratuite disponible sous Android ou iOS, le consommateur qui a la bouteille de 19 Crimes entre les mains va pouvoir animer son étiquette. Chacune d’elle présente une personne qui dévoile alors son identité et les crimes pour lesquels elle a été condamnée.

Car si la technologie semble plutôt bien fonctionner, c’est toute l’histoire derrière la marque qu’il faut présenter. 19 Crimes fait référence à la liste des 19 crimes que le régime britannique condamnait d’expulsion en Australie (qui était alors sous leur domination) à partir du XVIIIème siècle. Une sentence “pire que la mort” puisque les prisonniers étaient envoyés à l’autre bout du monde, soumis aux travaux forcés et à des sanctions physiques comme le montre l’image ci-dessous, extraite de la vidéo mais conçue, d’après le texte historique.

Crédits : 19 Crimes

Pour revenir à cette opération, on la trouve évidemment très intelligente et en parfait accord avec l’image de la marque. Chose amusante dans le vin, on parle ici du contenant plus que du contenu ce qui est assez étrange pour un produit dont l’étude des saveurs est appréciée par ceux qui le consomme. Enfin après tout, même s’il est mauvais, on pourra toujours garder la bouteille pour amuser ses amis !

Un vin que vous ne trouverez qu’en Australie (car il n’est malheureusement pas disponible sur leur site internet), au prix de 13 dollars la bouteille. Petit conseil, si vous arrivez toutefois en vous en procurer : si la bouteille continue de parler alors que votre téléphone est éteint, c’est qu’il est temps de partir se coucher !

Crédits : 19 Crimes

Crédits : 19 Crimes

Crédits : 19 Crimes


Imaginé par : Treasury Wine Estates & 19 Crimes
Source : 19crimes.com

Découvrir cette idée

Idées

Elle crée d’étonnantes perruques en papier qui rendent hommage au style baroque

Publié il y a

le

Idée détectée par

Originaire de Russie, Asya Kozina est une artiste spécialisée dans la sculpture de perruques en papier qui rendent hommage à l’époque baroque. Étonnant !

C’est un fait, les XVIIème et XVIIIème siècle furent des époques de grande élégance où la noblesse ne manquait pas une occasion de sortir ses artifices pour faire preuve de la plus belle des allures et ainsi montrer l’étendue de sa richesse. C’est notamment à cette époque qu’on a vu émerger le style “rococo” et ses coiffures exubérantes et esthétiquement surchargées qui peuvent faire sourire aujourd’hui.

Une histoire qui a inspiré l’artiste russe Asya Kozina, spécialisée dans la sculpture et qui travaille depuis deux ans sur un projet très original. Elle s’amuse en effet à réaliser des perruques en papier qui rendent hommage aux coiffures de l’époque baroque. Un projet baptisé “Skyscraper on the Head”, kitsch à souhait et visuellement très surprenant.

Crédits : Asya Kozina

En collaboration avec l’artiste Dimitry Koziny, elle revisite les coiffures de l’époque baroque, véritables symboles du luxe et de l’époque romantique, avec des sculptures en papier imposantes et fascinantes. Mais pour le second volet de son projet, l’artiste a choisi de mixer le baroque avec des éléments de notre monde contemporain, comme des buildings et des avions.

Un très joli projet photo qui mixe tradition et modernité à découvrir plus en détails sur le profil Behance de l’artiste. Et si vous avez aimé son idée, on vous invite à découvrir les premières perruques en papier créées il y un an par Asya Kozina.

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina

Crédits : Asya Kozina


Imaginé par : Asya Kozina
Source : behance.net

Découvrir cette idée

Idées

Ces illustrations veulent aider les enfants à ne plus faire de fautes d’orthographe

Publié il y a

le

Idée détectée par

En France, l’artiste Sandrine Campese a créé un ouvrage qui rassemble 60 illustrations malines ayant pour objectif d’aider les enfants à ne plus faire de fautes d’orthographe.

L’apprentissage de l’orthographe n’est pas forcément une partie de plaisir pour tous les enfants. Certains mots peuvent être difficiles à assimiler, à l’image par exemple de “Arrête” qui contient un accent circonflexe ou encore du mot “Effrayer” qui comporte deux “FF”, etc…

Auteure spécialisée dans la langue française et blogueuse sur “La plume à poil”Sandrine Campese a collaboré avec la maison d’édition Le Robert pour lancer un ouvrage baptisé : “Un petit dessin vaut mieux qu’une grande leçon”. Au programme, 60 illustrations didactiques et mnémotechniques qui ont pour objectif d’aider les enfants à ne plus faire de fautes d’orthographe.

Une superbe idée, artistique et pertinente, qui valorise l’importance de l’orthographe dès le plus jeune âge. L’ouvrage est disponible à partir de 12,90€ sur le site de l’éditeur. On vous laisse découvrir ci-dessous une sélection de 6 dessins à retrouver dans le livre. Et sur le même principe, on vous propose également de découvrir l’idée de ShaoLan Hsueh qui a imaginé des illustrations insolites pour apprendre le Chinois.

Crédits : Sandrine Campese

Crédits : Sandrine Campese

Crédits : Sandrine Campese

Crédits : Sandrine Campese

Crédits : Sandrine Campese

Crédits : Sandrine Campese


Imaginé par : Sandrine Campese
Source : ufunk.net

Découvrir cette idée
Advertisement
Advertisement