Restons connectés

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

Publié il y a

le

Retour sur les différentes opérations de communication mises en place par Warner Bros. pour promouvoir la sortie du film LEGO Batman.

LEGO Batman a enfin son film. Le personnage d’animation emblématique dévoilé dans le film « LEGO La Grande Aventure » a désormais ses propres aventures au cinéma. Le film est en effet sorti le 8 février dernier dans les salles obscures, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la communication autour de ce dernier a été réellement impressionnante de pertinence.

Chez Creapills, nous avons rarement vu une campagne lancement d’un film aussi bien orchestrée et travaillée que celle de LEGO Batman. Dans ce dossier, nous allons revenir, point après point, sur les dispositifs mis en place par Warner Bros. qui a réussi une contextualisation marketing de maître pour la sortie de LEGO Batman dans les salles françaises.


LEGO Batman : une campagne contextualisée à 360°

Dans la rue, sur le web, dans le métro, devant les boutiques et les écoles, sur les réseaux sociaux… LEGO Batman est partout, absolument partout. Quelques semaines avant la sortie du film, Warner Bros. a travaillé avec les agences FCINQ, Blue 449, Bien Vu!, Labelium et KRDS pour construire une vraie campagne contextualisée à 360°, en capitalisant bien évidemment sur le côté charismatique et comique du personnage.

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

LEGO Batman est partout !

Si le personnage original de Batman est plutôt sombre, sa version LEGO est une vraie caricature dont chaque phrase donne envie de rire ou de sourire. Ce dernier offre donc à Warner Bros. un vrai boulevard pour communiquer de façon décalée, humoristique et surtout en s’adaptant à tous les lieux. L’objectif de la campagne de communication : semer du « cool » à tous les coins de rue et dans les moindres recoins du web pour être au plus proche du quotidien des gens afin de les faire sourire et sauver la ville de la morosité. Un pari de taille pour LEGO Batman, qui a été remporté haut la main.


Le Chevalier Noir au cinéma

Pour bien commencer une campagne de contextualisation, quoi de plus logique pour la sortie d’un film que de s’attaquer aux cinémas ? LEGO Batman a mis le paquet avec des digi-screens qui vont par trois et qui s’adressent, une fois de plus, directement aux spectateurs. L’une des vidéos rappelle par exemple au spectateur de ne pas oublier son pop corn avant d’aller visionner le film.

Ci-dessous les digi-screens et les préventifs diffusés au cinéma pour la sortie de LEGO Batman

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

LEGO Batman est le meilleur pour promouvoir son propre film !


Une campagne d’affichage rodée dans le métro

Si beaucoup de films se contentent d’affichages classiques mettant en avant les avis et critiques, LEGO Batman a choisi une voie bien moins conventionnelle. Les affiches du film marchent en général par trois, et jouent sur le « Black and Yellow », les couleurs de Batman (et également le titre de Wiz Khalifa repris dans le film).

https://twitter.com/creapills/status/826448512099446784

Chaque poster donne l’impression que Batman prend en réalité un selfie et se met en avant. Un co-branding original a également été mis en place avec Smart, donc l’affichage est «  pris en tenaille » entre deux posters du film (nous vous en parlions dans cet article). Et forcément, LEGO Batman ne peut s’empêcher de comparer le véhicule avec sa célèbre Batmobile !

LEGO Batman et Smart détournent les affichages dans le métro

Les affichages en action !

Décliné également sur les oriflammes, LEGO Batman s’amuse également à détourner les itinéraires du métro, comme sur la ligne 1 dont le terminus nous mène directement dans la ville de Gotham. Évidemment, les bus n’ont pas été oubliés et les affichages ont été personnalisés au dos de chaque véhicule. Oui, LEGO Batman a littéralement choisi de délaisser sa Batmobile pour les transports… et nous le fait savoir !

Un héros hors du commun… pour les transports en commun

Une communication aussi cool que le personnage !

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

Terminus Gotham City, tout le monde descend !

Métro, Boulot, Dodo… version LEGO Batman


Quand LEGO Batman s’amuse dans la rue

Mais la rue reste le meilleur terrain de jeu de notre ami LEGO Batman. Warner Bros. et ses agences partenaires nous démontrent une fois de plus leur savoir faire en matière de contextualisation. Encore une fois ici, il ne s’agit pas de proposer au public des affichages standards qui se répètent d’une rue à une autre. Warner Bros. a en effet choisi d’adapter ses communications en fonction du lieu.

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

Les affiches LEGO Batman devant les écoles

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

Les affiches LEGO Batman devant les écoles

LEGO Batman et son fidèle Robin adaptent leur message, avec toujours beaucoup d’humour, selon le lieu de la campagne : devant les écoles, les gymnases, les centres commerciaux, à proximité des laveries ou encore des boîtes de nuit. Le discours est une fois de plus parfaitement contextualisé pour mieux capter l’attention du public.

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

LEGO Batman devant les boîtes de nuit

Et le choix de supports atypiques ne fait visiblement pas peur à LEGO Batman, qui a également pris d’assaut les tables des terrasses et les selles de vélib. Le Chevalier Noir de Gotham veille en effet sur toute la ville… et même sur vos fesses.

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

Selles de vélo, tables en terrasse… Quand on vous dit qu’il est partout


LEGO Batman à la conquête du digital

La rue et les transports ne lui suffisaient pas : LEGO Batman s’est également attaqué au digital. Au delà des simples vidéos promotionnelles détournées et contextualisées sur YouTube comme sur les réseaux sociaux, Warner Bros. a tout prévu pour faire parler du film sur le web. Des filtres Snapchat ont été imaginés pour permettre aux fans de se mettre dans la peau de leurs héros préférés. Et Warner a même pensé à un petit jeu dédié aux utilisateurs de Facebook Messenger.

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

Quand LEGO Batman s’adresse directement à ses fans Facebook

Habillages et pré-rolls personnalisés sur des sites comme Allociné font également partie de cette vaste campagne média finement travaillée sur la partie digital. Ci-dessous les pré-rolls relayés sur Allociné et un exemple d’habillage contextualisé sur le site de Premiere.

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

L’habillage contextualisé sur le site Premiere

Impossible pour les internautes de passer à côté de LEGO Batman, qui s’est même offert un luxe surprenant : s’incruster dans l’émission « Questions Pour Un Champion » en parodiant au passage l’emblématique scène de la « Mer Noire ». Un moment de rire qui a généré de belles statistiques virales sur les réseaux sociaux.

Et en bonus, l’excellente vidéo où LEGO Batman fait écho à Top Chef et nous révèle la recette de son fameux Homar Thermidor sur Facebook !


La gamification comme levier de succès

Mais faire de l’affichage traditionnel n’était pas suffisant pour un film aussi explosif et dynamique que LEGO Batman. Une campagne interactive a été mise en place grâce au soutien de JCDecaux à Paris. 3 abribus ont été détournés en y intégrant le fameux jeu du grappin que l’on retrouve dans les fêtes foraines. Les passants qui attendent leur bus ont ainsi eu la possibilité de s’occuper en tentant de gagner des goodies du film. Un beau case study pour Warner et une belle exposition à quelques jours de la sortie du long métrage.

Dans le même esprit, un dispositif interactif a également été mis en place aux États-Unis, où l’on peut voir LEGO Batman et ses compagnons se prendre en selfie et interagir avec les passants. Une campagne interactive et innovante maîtrisée de bout en bout.


LEGO Batman fait aussi dans le street art

Au delà du street marketing et du digital, il faut savoir que LEGO Batman a également été travaillé sur l’aspect du street art. À Paris, plusieurs exemplaires du mythique BatSignal, entièrement recréés avec des briques LEGO, ont été cachés sur les façades dans différentes rues de la capitale.

Comment Warner Bros. a réussi la contextualisation marketing de LEGO Batman

L’un des différents BatSignaux cachés dans Paris

Les fans avaient pour défi de se prendre en photo devant eux pour gagner des goodies. Nous avons également fait gagner l’un de ces exemplaires sur notre compte Twitter, et le succès a été au rendez-vous, preuve de l’engouement autour de ces dispositifs artistiques.

Outre-Altantique, les fans de la saga ont également pu découvrir une fantastique fresque street art qui reprend les personnages principaux du film. L’idée de ces activations est simple : communiquer sur la sortie du film d’une manière plus subtile pour toucher même les plus réfractaires à la publicité traditionnelle.

https://twitter.com/stephaniepichon/status/821841710321909760


LEGO Batman : une contextualisation réussie et omniprésente

Difficile de passer à côté de la sortie des nouvelles aventures de LEGO Batman. Warner Bros. nous offre avec cette campagne de communication le parfait exemple d’une contextualisation réussie et travaillée pour la sortie d’un film. L’emblématique Super-Héros est omniprésent, dans les rues de la capitale comme sur le web.

Les moyens et les efforts ont été parfaitement mis en place pour rendre la communication le plus proche possible du spectateur et lui donner envie d’aller voir le film. Une belle réussite qui contribuera sans aucun doute au succès du film en salles.

Cet artiste s’incruste avec humour dans les pochettes d’albums célèbres

Publié il y a

le

Idée détectée par

Originaire de Russie, Igor Lipchanskiy est un artiste qui s’amuse à détourner les pochettes d’albums célèbres en s’y incrustant littéralement.

Une pochette d’album est un visuel figé dans le temps, qui va rester dans les mémoires selon la popularité de l’artiste. Par exemple, tout le monde se souvient de la mythique pochette de “Nervermind”, l’album de Nirvana qui met en scène un bébé qui nage dans l’eau. Mais vous êtes vous déjà demandé ce qui pouvait bien se passer derrière la création de ces photos cultes ?

En RussieIgor Lipchanskiy est un jeune artiste qui a bel et bien eu l’idée d’imaginer ce qui se passe en coulisses de ses pochettes d’albums préférés. Ce créatif s’est donc amusé à détourner les pochettes de ses groupes préférés en s’y incrustant littéralement. Avec beaucoup d’humour, il revisite des albums d’artistes célèbres comme Adele, Frank Sinatra, Moby ou encore Shakira. Igor sort littéralement du cadre pour trouver sa propre place aux côtés de ses artistes préférés, en jouant avec les mises en scène avec beaucoup de créativité.

On adore ses détournements, et on vous invite à vous rendre sur son compte Instagram pour découvrir ses différents travaux. Et dans la même idée, on vous propose de découvrir le travail de l’artiste Alfra Martini qui détourne les pochettes d’albums… avec des chats !

Adele – 21 (2011)

Crédits : Igor Lipchanskiy


John Lennon & Yoko Ono – Double Fantasy (1980)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Will.i.am – Willpower (2013)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Blue October – Approaching Normal (2009)

Crédits : Igor Lipchanskiy


The Doors – The Best of The Doors (1985)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Ramones – End of Century (1980)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Avril Lavigne – The Best Damn Thing (2007)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Huey Lewis and the News – Fore! (1986)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Tom Petty and the Hearbreakers – Damn the Torpedoes (1979)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Mac Miller – Watching Movies With the Sound Off (2013)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Skye Edwards – Mind How You Go (2006)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Simon and Garfunkel – Bookends (1968)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Lana Del Rey – Born to Die (2012)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Ramones – Ramones (1976)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Frank Sinatra – Christmas With Sinatra And Friends (2009)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Moby – Play (1999)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Jason Derulo – Talk Dirty (2014)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Shakira – Shakira (2014)

Crédits : Igor Lipchanskiy


All Time Low – Dirty Work (2011)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Eminem – The Eminem Show (2002)

Crédits : Igor Lipchanskiy


Imaginé par : Igor Lipchanskiy
Source : boredpanda.com

Découvrir cette idée

Nintendo révolutionne sa Switch… en vous faisant jouer avec du carton !

Publié il y a

le

Idée détectée par

Nintendo dévoile “Nintendo Labo”, une nouvelle expérience de jeu créative pour sa Switch à base de kits en carton à monter soi même.

Avec 10 millions d’exemplaires vendus dans les 9 premiers mois de son lancement, la Nintendo Switch connaît l’un des plus grands succès de l’industrie des jeux vidéo. Son modèle hybride qui permet à la fois de l’utiliser en tant que console portable ou encore comme console de salon a séduit les consommateurs du monde entier, et visiblement, Nintendo ne compte pas en rester là pour 2018. La firme japonaise a révélé hier “Nintendo Labo”, une nouvelle expérience jeu créative pour sa Nintendo Switch.

Nintendo dévoile de nouveaux accessoires baptisés “Toy-Cons”. Derrière ce nom, se cachent tout simplement des accessoires en carton à monter soi même qui vont venir upgrader l’expérience de jeu. Il va ainsi être possible de créer un piano, une moto, une canne à pêche et même un robot avec de simples montages en carton. Glissez ensuite l’écran de la console ainsi que les Joy-Cons (les manettes détachables) pour laisser la magie opérer.

Grâce à ses capacités de reconnaissance, les Joy-Cons vont donc repérer vos mouvements. Ils vont par exemple être capables de savoir sur quelle touche du piano vous appuyez pour faire évoluer le jeu à l’écran. En bref, Nintendo prouve qu’en détournant sa technologie et en utilisant de simples montages DIY en carton, il est possible de créer de nouvelles expériences de jeu novatrices.

Les kits “Nintendo Labo” ne seront disponibles qu’en avril 2018 à partir de 69,99 euros (avec bien entendu les jeux qui fonctionnent avec). Vous trouverez plus d’informations sur le site officiel du constructeur. On apprécie la démarche créative de Nintendo qui vient prouver qu’on peut innover de manière très simple dans le monde des jeux vidéo, sans pour autant donner lieu à des expériences coûteuses aux graphismes impressionnants.

Crédits : Nintendo

Crédits : Nintendo

Crédits : Nintendo

Crédits : Nintendo

Crédits : Nintendo

Crédits : Nintendo

Crédits : Nintendo

Crédits : Nintendo

Crédits : Nintendo


Imaginé par : Nintendo
Source : mashable.com

Découvrir cette idée

Il crée une partie de pêche en stop-motion sur le bureau de sa chambre

Publié il y a

le

Idée détectée par

Il crée une partie de pêche en stop-motion sur le bureau de sa chambre

L’artiste suédois Alexander Unger a créé une animation stop-motion impressionnante représentant une partie de pêche. Plus de 2500 images capturées !

Le stop-motion est une technique d’animation fascinante qui consiste à créer des vidéos en assemblant des centaines, voire des milliers de photographies. Et parmi les différents maîtres en la matière, on retrouve Alexander Unger, plus connu sous le pseudonyme Guldies. Cet artiste suédois est un passionné de stop-motion, et son art, il le partage avec plus de 230 000 fans sur YouTube.

Si on vous parle de lui, c’est qu’il est revenu avec “Going Fishing”, une nouvelle animation qui illustre une partie de pêche colorée avec plus de 2500 images capturées. Pour information, l’intégralité de la vidéo a été tournée sur le bureau de sa chambre avec un Canon EOS 600D.

Mais ce qui fascine le plus avec Guldies, c’est l’attention portée aux détails les plus anodins pour rendre ce stop-motion le plus exceptionnel possible. L’artiste anime sous nos yeux un petit monde dans lequel sa main est un véritable acteur qui utilise les différents objets miniatures à sa disposition : hache, puits, canne à pêche, poêle… Rien n’a été négligé, même les détails les plus pointilleux, et c’est finalement ce qui nous fascine dans la façon de travailler de Guldies.

Pour découvrir ses différentes vidéos en stop-motion, cliquez ici. On vous invite également à découvrir le travail des créatifs de BrickBros Productions qui se sont amusés à animer un petit déjeuner en utilisant uniquement des briques LEGO.

Il crée une partie de pêche en stop-motion sur le bureau de sa chambre

Crédits : Guldies

Il crée une partie de pêche en stop-motion sur le bureau de sa chambre

Crédits : Guldies

Il crée une partie de pêche en stop-motion sur le bureau de sa chambre

Crédits : Guldies

Il crée une partie de pêche en stop-motion sur le bureau de sa chambre

Crédits : Guldies

Il crée une partie de pêche en stop-motion sur le bureau de sa chambre

Crédits : Guldies

Il crée une partie de pêche en stop-motion sur le bureau de sa chambre

Crédits : Guldies

Il crée une partie de pêche en stop-motion sur le bureau de sa chambre

Crédits : Guldies


Imaginé par : Alexander Unger alias Guldies
Source : youtube.com

Découvrir cette idée

Creapills vous fait découvrir les meilleures opérations de communication créatives autour des films Warner Bros.