Restons connectés

Idées

Cet appareil photo refuse de faire des photos qui existent déjà sur internet

Publié il y a

le

À quoi bon prendre une photo d’un lieu, si celle-ci existe déjà sur internet ? C’est la question que s’est posée l’artiste allemand Philipp Schmitt et qui l’a amené à mettre au point sa Camera Restricta. Cet objet est en réalité une coque d’appareil photo imprimée en 3D dans lequel on glisse un smartphone. À chaque fois qu’on prend une photo avec, l’appareil va vérifier vos coordonnées géographiques afin de calculer le nombre de photos prises dans le périmètre. Si le nombre de photo est élevé, alors l’appareil refusera de fonctionner pour prendre des photos. Sinon, il fonctionnera normalement.

Exemple : l’appareil détecte que je me trouve à quelques mètres de la Tour Eiffel. Il saura alors qu’il existe des milliers de photos géotaguées du monument sur internet et refusera tout simplement de me la prendre. Une invention à découvrir dans la vidéo ci-dessous. La deuxième vidéo met en évidence la popularité de grands monuments et le nombre de photos de ces monuments présentes sur internet. Une idée d’invention totalement décalée et insolite. Évidemment, ce type d’appareil photo est inutile et inutilisable dans la vie de tous les jours tant il est contraignant. Mais on aime la créativité de l’artiste qui propose quelque chose de nouveau en interdisant la prise de photos de monuments trop sollicités. Cela pose de nombreuses questions autour du temps, voire même de la philosophie : est-ce utile de prendre en photo un lieu qui est déjà référencé des miliers de fois sur internet ? Philipp Schmitt semble avoir trouvé la réponse.

Via laboiteverte.fr

    
              
    
Découvrir cette idée
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Idées

Voici comment 2 barres verticales peuvent donner un surprenant effet 3D aux GIFs

Publié il y a

le

Idée détectée par

Depuis quelques temps, une nouvelle tendance émerge sur le web : les GIFs animés à effet 3D. Une illusion qui ne joue qu’avec 2 petites barres verticales pour un effet surprenant !

Depuis quelques années, les GIFs connaissent un regain de popularité sur le web. Ils sont utilisés à toutes les sauces et certains sont devenus de véritables icônes de la culture populaire. On remarque aussi quelques petites innovations dans ce format, notamment celle de créer des GIFs qui simulent un effet 3D. Comment ? Simplement en ajoutant 2 barres verticales, placées à des endroits stratégiques, qui vont donner un effet de profondeur assez impressionnant.

Les personnages, qui apparaissent au départ derrière ces barres blanches franchissent la frontière et créent ainsi ce fameux effet 3D que nous aimons tant. Ces bandes de séparation servent en réalité de marqueurs visuels pour l’arrière plan et le premier plan.

Une fois qu’un élément de l’image passe devant elles (animal, projectile, membre…), votre cerveau identifie automatiquement la scène comme si elle était en trois dimensions. On vous laisse visualiser ci-dessous une série de GIFs qui utilisent avec brio cette technique très astucieuse !

  


Source : mymodernmet.com

Découvrir cette idée

Idées

Cette société chinoise crée des moules… pour les fruits et les légumes

Publié il y a

le

Idée détectée par

En Chine, la société Fruit Mould commercialise des moules pour donner des formes excentriques à vos fruits et légumes. Attention… c’est spécial !

Amis de la Nature et du respect des fruits et légumes, cette société chinoise risque de vous hérisser le poil. Il y a quelques années, Fruit Mould (“moule à fruit” en anglais) s’est inspiré des célèbres pastèques carrées au Japon pour développer une gamme de moules afin de donner aux fruits et aux légumes la forme que vous souhaitez.

Le principe est simple : alors que le fruit est encore jeune, l’agriculteur l’enferme dans un moule. En terminant sa croissance, il va donc progressivement prendre la forme désirée. Parmi les formes, on en retrouve des classiques comme le coeur, l’étoile ou le carré. Mais il existe également des moules plus surprenants pour transformer vos fruits en bouddhas ou encore en têtes de morts (des moules que vous pouvez vous procurer entre 20 et 50 dollars sur le site de la société).

Si le concept est créatif (on sera d’accord sur ce point là) on peut se poser la question évidente de l’utilité de créer de tels légumes. Délire marketing ou tendance culturelle loufoque ? Ces fruits sont pour une partie exportés au Japon où ils sont appréciés. Il faut dire que la culture japonais voue un culte spécial aux fruits et légumes… Certaines spécimens, de melons notamment, peuvent se vendre pour plusieurs milliers de dollars l’unité. On comprend maintenant un peu mieux la naissance de cette surprenante niche !

Crédits : Fruit Mould

Crédits : Fruit Mould

Crédits : Fruit Mould

Crédits : Fruit Mould

Crédits : Fruit Mould

Crédits : Fruit Mould

Crédits : Fruit Mould


Imaginé par : Fruit Mould
Source : mirror.co.uk

Découvrir cette idée

Idées

Ce petit film d’animation mélange boxe et musique classique avec virtuosité

Publié il y a

le

Idée détectée par

En France, 11 étudiants de l’école ISART Digital ont réalisé un superbe court-métrage qui mixe deux univers pourtant si éloignés : la boxe et la musique classique.

Quel lien peut-il bien y avoir entre le monde de la boxe et celui de la musique classique ? Forcément, quand on pose la question comme ça, on n’en trouve pas beaucoup. Pourtant, 11 étudiants français à l’école ISART Digital (cités plus bas) ont réussi l’exploit de mixer ces 2 domaines à travers un étonnant petit film d’animation baptisé “Preston”.

Ce court métrage nous montre une scène absolument improbable où deux boxeurs s’affrontent sous le regard d’un chef d’orchestre qui semble jouer les arbitres. Ce dernier dirige le combat avec ses mouvements, comme il le ferait avec ses musiciens. Mais subitement, le rythme s’emporte et l’un des combattants prend le dessus sur l’autre. La suite, on vous laisse la regarder…

Un court-métrage à la fois étrange et fascinant, dont on apprécie beaucoup la patte graphique, qui nous montre deux univers bien éloignés mais dont la détermination des protagonistes semble pourtant se rejoindre. En fond sonore, on retrouve la célèbre “Rhapsodie Hongroise No.2” de Franz Liszt qui colle parfaitement avec l’ambiance dramatique et violente de l’animation.

Au passage un grand bravo à Gabriel AMAR, Louis DOUCERAIN, Joseph HEU, William MARCERE, Terence TIEUMorgane VAAST (pour la réalisation et la modélisation 3D) ainsi qu’à Dany BLIN, David GUINOT, Laurent KEROMNES, Caroline LAPINTE et Terence TOUSSAINT (pour les effets sonores).

Et si vous aimez les films d’animation, prenez un peu de temps pour découvrir ce court-métrage très mignon du studio Blue Zoo qui met en scène l’épopée d’un avocat courageux.

Crédits : ISART Digital

Crédits : ISART Digital

Crédits : ISART Digital

Crédits : ISART Digital

Crédits : ISART Digital

Crédits : ISART Digital

Crédits : ISART Digital

Crédits : ISART Digital

Crédits : ISART Digital


Imaginé par : ISART Digital
Source : vimeo.com

Découvrir cette idée
Advertisement
Advertisement