Ce panneau publicitaire assume la médiocrité du film qu’il met en avant

Écrit par Creapills

Comment communiquer sur un film reconnu par tous comme étant médiocre ? Cette agence a trouvé la meilleure des solutions : assumer.

On a l’habitude de ces affichages dans le métro qui font la promotion des films du moment en mettant en avant des critiques élogieuses. Et si on jouait plutôt sur l’effet contraire ? Au Royaume-Uni, le Prince Charles Cinema prépare une projection en février du film « The Room » sorti en 2003. Pour beaucoup de personnes, ce film est un véritable échec. La page Wikipédia du film dit même : « The Room » a été critiqué pour son interprétation, son scénario, ses dialogues, sa production, sa direction et sa cinématographie ». Alors comment communiquer sur un film qui est reconnu par tous comme étant une véritable erreur du cinéma ?

L’agence 1000heads a trouvé une excellente idée. Plutôt que de mettre en avant des commentaires positifs, l’agence a eu l’idée de mettre en place un affichage publicitaire dans le métro londonien qui assume à 100% la médiocrité du film. Forcément, quand on a l’habitude de voir des commentaires élogieux, on ne peut que rester surpris face aux critiques… et curieux de voir le film. Un coup de maître qui prouve que la simplicité est souvent la meilleure des solutions.

Ce panneau publicitaire assume la médiocrité du film qu'il met en avant

Cette campagne d’affichage…

Ce panneau publicitaire assume la médiocrité du film qu'il met en avant

… a décidé d’assumer…

Ce panneau publicitaire assume la médiocrité du film qu'il met en avant

… la médiocrité du film dont elle fait la promotion


Source Prince Charles Cinema & 1000heads
Via adweek.com

À propos

Creapills

Creapills détecte et partage les meilleures idées créatives et innovations marketing ainsi que les actualités du monde de la créativité pour vous inspirer au quotidien.